I Love NewYork

Vous rêvez de vivre une vie pleine de rebondissement ? New-York est là pour vous offrir cette chance... Saurez vous prendre les bonnes décisions au bon moment ?
 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 C'est mon anniversaire! (pv Maxence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 24 Aoû - 4:02

Aujourd’hui c’est le 21 août. C’est une journée particulièrement spéciale pour moi puisque c’est mon anniversaire! 21 ans ça se fête après tout! Surtout qu’en me réveillant ce matin, j’ai reçu un magnifique bouquet de vingt et une roses. Il m’a été offert par nul autre que Maxence!  J’ai tellement été touchée par cette attention. J’ai mis les fleurs dans un vase qui décore bureau dans ma chambre d’hôtel. J’ai l’impression de me faire reconquérir, après un an d’absence. Je m’aperçois également à quel point Max est important pour moi. Il est celui qui sait me faire retrouver le sourire, qui me connaît par cœur et qui est le père de mon fils. Il a cette place dans mon cœur que jamais je ne négligerai.

Après quelques SMS échangés, nous en avons convenus que nous passerions mon anniversaire à la fête foraine. Je me sens privilégiée de pouvoir de fêter ce moment avec quelqu’un qui met tient autant à cœur. Je sais qu’avec lui je passerai du bon temps et même plus que bon…

Pour choisir ma tenue, ça m’a pris des milliers d’années! J’ai changé de tenues des millions de fois. Ma chambre d’hôtel était en bordel, c’était horrible! On dirait qu’elle avait été victime d’une apocalypse. C’était vraiment affreux! Heureusement, j’ai eu le temps de tout remettre en ordre! Je n’aurais pas voulu que quelqu’un saigne des yeux en voyant l’état de ma chambre… Je me suis finalement décidée de me vêtir d’un ensemble classe, mais décontracté. Il se compose d’abord d’un débardeur bleu marin. Il est ajusté au niveau du collet et de la taille. Je l’ai agencé avec un short blanc. Celui-ci a des rayures larges bleues et aussi des plus minces violacées. J’ai noué à la taille une jolie ceinture avec les motifs que mon bas, qui donne presque l’illusion d’être une jupe. Enfin, mes incontournables converses blancs (pas besoin dire que je serai mieux ainsi qu’en talons hauts…), une queue de cheval bouclée et des accessoires dorés; dont un sac à bandoulière et des boucles d’oreilles en anneaux. (Je dois aussi ajouter que je porte sous mes vêtements de la lingerie noire en dentelle puisque nous connaissant, Max et moi, je sais déjà comment va  terminer notre soirée…)

Je descends dans le hall d’entrée de l’hôtel. Je suis à l’heure. J’aurais bien envie de me faire désirer et de faire languir mon amant. Seulement, j’ai l’impression que c’est un de mes premiers rendez-vous avec lui. J’ai envie que tout soit parfait. Donc ça comprend de n’être SURTOUT pas en retard!

À présent, je suis dehors à attendre mon beau dieu. Je balaie du regard les alentours pour tenter d’apercevoir une BMW.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 24 Aoû - 21:30

Ce soir c'est l'anniversaire de Cassiopéa, je ne pouvais pas passer à côté de ce jour important après ce que nous avons vécu l'autre fois. Le temps de prendre contact n'est pas important pour moi, je pense qu'on avait besoin de réfléchir chacun de notre côté avant de prendre part à une décision qui pourrait nous changer complètement. Puis dans le fond je ne sais pas si elle est prête à tout quitter pour venir vivre avec moi et ramener mon fils. Je veux leur bonheur, mais elle doit aussi penser à son avenir. Après tout si notre histoire était un échec ? C'est là que je me demande si j'ai bien fait de lui envoyer des roses et de lui proposer qu'on se voie. Je me ronge le cerveau...

Mais heureusement le supplice prend fin quand j'ai une première réponse et qu'on se fixe un rendez-vous. J'aurais pu la rejoindre dans la chambre et nous nous serions amusés seulement je ne veux pas qu'elle pense que je la vois comme mon jouet pour le sexe. Ce qu'elle représentait plus sérieusement au début de notre relation. Maintenant nous ne sommes plus à ça, nous sommes à un enfant, deux cerveaux qui ont beaucoup plus mûri. La vie n'est plus autant un jeu, mais nous sommes encore jeunes en même temps. Je n'ai pas envie de rater tout ce que nous devons vivre. Je fais une sorte de mission reconquête, mais sans me forcer, ça me fais vraiment plaisir de pouvoir la retrouver dans ma vie. Elle m'apporte cette lumière qui me manquait au bout du tunnel. Elle me fait tellement de bien.

Ce soir nous irons donc à la fête foraine. Nous devrions vraiment bien nous amuser. Je ne vais pas trop me prendre la tête sur ma tenue ce soir. Je vais enfiler un short en jean avec un tee-shirt blanc en col rond. Pour les chaussures j'ai longuement hésité mais je voulais être un peu classe, du coup j'ai pris ma paire de Sebago bleu en cuir. L'avantage c'est que ça se porte sans chaussette. Pour ma coiffure, un peu de cire et les piques devraient bien rester toute la soirée, sauf si ma demoiselle se déchaîne sur mes cheveux pour me recoiffer. Ce qu'elle aimait bien faire pour me taquiner après la douche en salle de sport. Je glisse mon portefeuille dans la poche arrière de mon short et je récupère les clefs pour rejoindre mon véhicule, je n'ai besoin de rien d'autre. Enfin si mon téléphone que je vais retourner chercher à la villa. J'envoie un message à ma mère pour lui dire de ne pas m'attendre, mais quand je rentrerais pour le petit déjeuner. Je préfère la prévenir pour ne pas qu'elle pense que je recommence à me droguer ou que je fasse une connerie.

Pendant le trajet on peut dire que je stresse, j'espère lui plaire. Je suis ce gosse alors qu'en temps normal je suis sur de moi. Elle a un effet de dingue sur ma personne.
Je finis par arriver devant le hall de son hôtel, je suis content de la voir déjà là, non pas que j'aime pas les filles en retard, mais j'aurais pas pu tenir en place en l'attendant. Je vais m'arrêter entre deux voitures et ouvrir la fenêtre côté passager. Je la détaille du regard, elle est vraiment magnifique, même dans sa paire de converse. En même temps Cassie sans ces chaussures-là ce serait la dénaturer. « Je croyais qu'on avait dit pas de jupe ! » Dis-je en souriant amusé vu que je me fais facilement duper sur le visuel de sa tenue. Je me mords la lèvre inférieure, j'ai le cœur qui bat un peu plus vite. Je me demande comment ça va se passer quand elle va grimper à bord, surtout que je ne sors pas lui ouvrir la porte, je vais plutôt la laisser faire les deux pas qui nous séparent pour grimper me rejoindre. Déjà que je bloque ma file de route. Puis je sais pas trop comment m'y prendre, l'embrasser ? Simplement la saluer ? Lui faire une bise ? Je ne suis pas une meuf, faut vraiment que j’arrête à penser comme elles peuvent le faire... Merci à Regan de m'avoir expliqué toutes ses sottises l'autre fois quand nous étions défoncés. Et en plus je viens de me rendre compte qu'avant même de la saluer, je parle de sa tenue. Décidément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 25 Aoû - 2:26

Je sourie en voyant la voiture de Maxence se rapprocher de moi. Étrangement, je me sens nerveuse. Comme si c’était mon tout premier rencard. Pourtant le nombre de fois que j’ai sorti avec Max ne se compte pas, tellement il y en a eu! Alors pourquoi mon cœur bat si vite? Le soir de nos retrouvailles a tellement été magique, enivrant, passionnel... Il n’y a pas de mot pour le décrire. C’était au-delà de ce monde. 


Comme pour me donner du courage, je prends une bonne inspiration et resserre ma queue de cheval bouclée. Je tente de me rendre à la voiture dans une démarche confiante, pourtant j’ai plus l’impression de sautiller d’excitation. Je me gifle intérieurement. Qu’est-ce qui me prend? Moi qui est d’habitude en contrôle de moi-même, je me sens comme une gamine de 14 ans qui va à son premier rendez-vous galant. Max me fait perdre la tête alors que je ne lui ai même pas encore parler! 


Alors que je suis pour le saluer, Maxence réplique avant moi. Je sourcille, étonnée de ce que je viens d’entendre. Je ricane doucement.


-Il faut croire que je t’ai berné... Et comme tu le voir, je porte déjà du bleu. Donc, pas d’inquiétude niveau tâche.


Je lui glisse un clin d’oeil.  


Arrivée à son niveau, j’ouvre la porte du côté passager. Je m’assois en prenant soin de rapidement refermer la portière afin d’éviter de faire attendre plus longtemps la file d’automobiles derrière nous. À présent à ses côtés, je sens mon cœur tambouriné dans ma poitrine. Je regarde Max pour voir s’il va tenter quelque chose. Je lui sourie avec une pointe de gêne. Avec lui, je me sens revenir à la case de départ. Comment un seul homme peut me faire perdre autant mes moyens?  Nous attendons pour voir qui fera le premier pas. Je me dis qu’il va falloir agir rapidement sans quoi, un malaise risque de s’installer entre nous. Et je n’en ai franchement pas besoin! Je réalise que nous sommes en 2018 et que les femmes peuvent aussi prendre les devants! De tout manière, dans notre relation, nous avons toujours su prendre des initiatives à tour de rôle. Nous sommes indépendants l’un de l’autre, mais nous adorons nous retrouver. Je réussis à me convaincre de franchir le cap. Je m’avance vers lui pour lui faire la bise. Mes lèvres se déposent sur ses joues en frôlant à chaque fois ses lèvres charnues. Je m’arrête à quelques centimètres de son visage. Nous sommes si proches l’un de l’autre. Je me mords la lèvre inférieure en songeant au goût de ses baisers. Je viens frotter nos nez. J’aime ce moment où je suis subjuguée d’autant de tentations. Mon regard vient se perdre dans celui de Max, si perçant. Je le jalouse. Ses yeux verts sont tellement éblouissants, les mêmes que Giovanni. J’admire avec attention chaque trait de mon amant. Il est tellement beau. Dire que je l’ai rien que pour moi pour mon anniversaire. C’est le meilleur cadeau que j’aurais pu espérer: retrouver le père de mon fils. Il ne manquerait plus Giovanni pour que nous soyons complets. Il y a un vide sans lui. J’offre à Maxence un sourire complice. J’aurais voulu faire durer plus longtemps ce moment d’attente entre nous. Voir qui succomberait le premier. Se délecter de chaque secondes de cette aguicheuse proximité. Seulement, un chauffeur furax klaxonne derrière nous comme un malade. Je sursaute en échappant un petit cri. Je fronce les sourcils. Je serre les dents. Je bouillonne intérieurement. Je suis autant en colère que ce chauffeur. Il a interrompu un moment tellement spécial! Je me retourne vers le fou furieux en grognant de mécontentement. Je le fusille du regard. 


«TROUVEZ-VOUS UNE CHAMBRE!» hurle le chauffard. 


Je me laisse tomber dans mon siège. Je soupire lourdement en roulant des yeux. Je croise les bras sur ma poitrine. Mon visage se tourne en direction de Maxence. 


-NON MAIS...


Je me fais à nouveau interrompre par un nouveau agressant son de klaxon. Je grogne d’énervement,  plus fort que la première fois. 


-Mettons-nous en route avant que je n’aille lui arracher les yeux de leur orbite!


J’ai jappé chaque mot. Il est complètement fou celui-là! Je regarde Maxence. Je ne peux pas m’empêcher d’éclater de rire. Comme quoi, en un seul regard il réussit à me calmer. Il est celui qui apaise ma flamme intérieure avec un rien. Je me calme doucement. J’attache ma ceinture de sécurité en espérant que ce chauffard se calmera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 25 Aoû - 17:08

Voiture arrêtée, frein à main en place, vitesse enlevée, je ne peux qu'admirer Cassie qui approche en direction de la voiture. Je ne sais pas pourquoi je lui parle de sa tenue avant le reste, peut-être parce que j'ai tout simplement se traque qui ne devrait même plus exister. Et le pire c'est qu'elle m'a berné, bon au moins ça lui aura permis de rire et peut-être même de rendre ce moment moins bizarre.
« Quel dommage, moi qui avait prévu une boisson énergisante bleue... je suis tellement déçu. » Je lui fais un clin d’œil et l'observe grimper à côté de moi.

Nous sommes enfin ensemble dans ma voiture, je la regarde dans les yeux. Je la dévisage presque tellement mon regard est insistant, mais ce n'est pas quelque chose de méchant, je suis plus ce petit gars timide qui sort de je ne sais ou vu qu'habituellement c'est la dernière chose que j'arrive à être. Je ressens la palpitation de mon cœur battre dans chaque partie de mon être, c'est une sensation des plus étrange mais tellement agréable en même temps. Ce moment semble durer une éternité. Heureusement ma belle brune finit par se pencher et me faire la bise. J'aimerais tourner la tête au premier baiser, mais c'est trop tard, le second je le rate aussi, pourtant j'ai eu ce petit goût au coin des lèvres très agréable. Nos visages sont tellement proches, on s'échange un baiser esquimau, je songe sérieusement à prendre les choses en main et l'embrasser comme nous devrions le faire. Seulement un bruit se fait entendre et je vois le visage de Cassiopéa changer du tout au tout, ce qui d'ailleurs me fait rire. Moi je suis l'esprit tranquille, elle monte facilement dans les tours.

Je pose ma main sur la cuisse de Cassie ignorant complètement le commentaire déplacé du conducteur de derrière. Ce contact me fait du bien, même si je ne voudrais pas qu'elle le prenne comme un geste déplacé. « Tu devrais plutôt lui dire que nous avons déjà une chambre et lui rire au visage... » Mon pouce lui caresse doucement la cuisse, j'essaye de la faire sourire et ne pas rentrer dans le jeu du jaloux qui est bloqué derrière nous, faute d'arriver à s'engager pour continuer son chemin. Seulement ce dernier insiste à nouveau, du coup je lui fais signe de passer par-dessus et je hausse les épaules. Je vois bien qu'il s'énerve un peu plus. « Tu veux que j'aille le calmer princesse ? » Je souris en coin. « Quoique non, nous avons tellement mieux à faire... » J'enclenche la première vitesse, glisse mon frein à main et c'est partie pour la petite promenade qui va nous conduire à la fête foraine.

« J'ai un petit cadeau pour toi dans la boîte à gant... » Je garde les yeux sur la route ne voulant pas causer d'accident, mais chaque fois que je peux jeter un coup d’œil dans sa direction je ne me gêne pas pour le faire. En plus nous sommes partis tellement rapidement que le conducteur aigri qui était dernière nous est maintenant vraiment très loin. J'ai ce genre de conduire rapide et sportive mais je fais constamment attention, je ne me lance pas dans les vitesses si je sens le danger, je suis prudent.
Je la laisse découvrir une petite boîte ou dedans il y a un diadème doré. Pas dans le genre hyper voyant, ni même dans le genre trop discret, j'en ai trouvé un que je trouvais parfait, je me suis dit que ce serait sympa et inattendue. Je voulais la surprendre et la faire sourire, même rire ce soir. Je veux nous déconnecter des problèmes et que nous profitions à nouveau d'une bonne soirée. J'espère juste qu'elle va aimer. « Ce soir tu es une femme, à toi la majorité, je me devais de marquer le coup... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 26 Aoû - 5:48

La réponse de Max accentue mon sourire. Nous aimons nous taquiner gentiment. Ce jeu n’appartient qu’à nous. C’est le genre de chose que je ne pourrais pas partager avec personne d’autre. Certains diront que je suis possessive, mais je n’en ai rien à faire! Aujourd’hui, c’est mon anniversaire! J’ai le droit à peu de folies, après tout!


-Tu en prendras une rouge pour faire changement!


Je lui rends son clin d’œil avant de grimper dans l’auto le rejoindre. 


J’aime sentir son regard dans le mien, mais d’un autre côté ça me gêne. Ça renforce ce traque qui m’a envahie depuis le début de ce rencard. Je nous sens étrangement nerveux. Je ne peux pas dire que ça me déplaît, seulement j’aimerais être plus en contrôle. C’est ce que j’essaye de retrouver en lui faisant la bise. Quoi que mes lèvres ont presque rejoint les siennes après s’être écraser sur ses joues.  J’aurais tellement voulu l’embrasser, mais un son de klaxon nous interrompt.  Max rit de la situation alors que je grogne de frustration. Ça me dépasse qu’il puisse rester aussi calme dans un moment aussi énervant! Son contact sur ma cuisse me détend un peu, mais je suis encore en colère. Mais je finis par totalement me calmer. Max a cet effet sur moi que personne d’autre n’a. C’est connu, je me fâche sans peine! Pourtant, il a cet esprit tranquille qui me manque. Il me complète. J’aimerais savoir quel est son secret pour m’adoucir si facilement! J’éclate de rire quand il dit que nous avons mieux à faire. Qu’est-ce que je ferais sans lui?


-C’est vrai! Nous avons mon anniversaire a fêté! 


Max se met en route. J’ai hâte de me retrouver à la fête foraine à ses côtés!


Je sourcille en entendant ce que me dit Max. J’avoue être surprise. 


-Je mérite un autre cadeau?


Il semble que oui puisque l’homme semble sérieux. Je n’y crois pas! La curiosité s’empare de moi. J’ouvre la boîte à gant. J’y trouve une petite boîte. Je tourne la tête en direction de Max, intriguée. Nous échangeons un bref regard, car le conducteur doit rester concentré sur la route. Je n’attends pas plus longtemps pour découvrir l’intérieur de la boîte. Je suis bouché-bée.


-T’as pas osé!... C’est tellement magnifique!


Un diadème doré se cachait dans la boîte. Ma gorge se noue, émue de l’attention. Il n’avait tellement pas besoin d’en faire autant et pourtant il l’a fait! Durant la journée, j’ai reçu plusieurs cadeaux dans ma chambre d’hôtel, souvent impersonnel. Ceux-là, ils venaient pour la plupart de ma famille. Ils voulaient probablement se donner  bonne conscience de m’avoir souhaiter joyeux anniversaire en me donnant un cadeau qui ne s’adresse pas à moi. Heureusement que j’avais mes amies qui m’ont montrée que je pouvais compter sur eux et surtout Maxence... Sa seule présence est un cadeau pour moi! Et pourtant il en ajoute! Qu’est-ce que je fais pour mériter un homme aussi attentionné? Je regarde à nouveau mon amant, les yeux emplis de tendresse. 


-Les roses ce matin, la fête foraine ce soir et maintenant un diadème! Tu es fou!


Je vais déposer un baiser sur sa joue alors que main la lui caresse. 


-Mais tu es mon fou!... Mille mercis... 


Je lui murmure ces mots dans le creux de l’oreille avant d’ajouter...


-En revenant de la fête foraine, ça te dit que je te montre à quel point je suis reconnaissante?... 



Je lui lèche le lobe d’oreille pour ensuite le lui mordiller. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Jeu 30 Aoû - 15:32

Je fais un mouvement de tête. « Bonne idée, va pour le rouge... enfin je peux aussi te faire un cœur avec du rouge à lèvres directement. » Je roule des yeux.

Après un petit moment timide en voiture à se retrouver en face à face, je finis par prendre la route qui nous mèneras dans un endroit bien sympathique pour nous amuser.
Je lui avoue que j'ai un cadeau pour elle dans la boîte à gants.
« Oui tu le mérite ! » Dis-je avec conviction.

Je zieute pour voir à quel point elle sera surprise et contente de mon cadeau et visiblement c'est le cas. Je suis contente de sa réaction.

« Et oui j'ai osé ! Et oui je suis fou, il me faut un médecin ! Enfin non j'ai pas envie de me retrouver enfermer ! » Je rigole doucement, je peux être plein de surprise quand je veux.

Je suis arrêtée à un feu rouge quand Cassie me parle dans le creux de l'oreille, je vais caresser sa cuisse avec mon alors que ma main est de nouveau sur sa cuisse. Ce qu'elle me dit me fait frissonner au plus profond de mon être, je vais même tirer sur le col de mon tee-shirt. « Hum tu me donnes chaud la doucement... » Je ne veux pas nous causer d'accident et quand je suis en sa présence je suis facilement déconcentrée. Je lui dépose un baiser sur la bouche cette fois-ci seulement un klaxon nous coupe à nouveau. Je vais reprendre la route.
« Décidément on ne peut pas être tranquille une minute dans cette ville ! » Je rigole doucement, seulement je pense déjà a l'embrasser à nouveau, ce baiser n'était qu'un avant goût. J'ai bien sentie qu'elle aussi avait envie de plus.
J'ai toujours ma main sur sa cuisse, je vais la presser doucement. « Encore cinq petites minutes a patienter princesse ! »

Nous arrivons enfin a bon port. Je me gare tranquillement dans le parking, je coupe le contact et me détache la ceinture, je la regarde quelques secondes et là je prends les devants, je me penche et je l'embrasse avec passion et fougue. A pleine bouche. Comme-ci ça faisait des mois et des mois que nous nous étions pas vu et qu'un manque c'était fait ressentir.
« Tu m'as manqué... j'ai tellement penser à toi ses derniers-jours... » Je la regarde dans les yeux, je lui caresse la joue et me passe la langue sur les lèvres. Je lui replace une mèche de cheveux derrière son oreille et l'admire avec son diadème dans les cheveux.
« Tu crois que je devrais plutôt parler de reine que de princesse vu que tu es pleinement majeur maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 31 Aoû - 5:49

Je secoue la tête en riant. J’hausse ensuite un sourcil, intriguée.

-Un cœur? Hmmmm… Ça m’intéresse. Je suis curieuse de savoir où tu le dessinerais?

Je rigole en grimaçant.
Je découvre un cadeau dans la boîte à gants. Je suis tellement ébahie. Un diadème! Je le traite de fou de m’offrir un tel bijou. Je n’en reviens. Quoique je adore ce qu’il m’a offert surtout parce que ça vient de lui.

-Et si c’est moi qui joue aux docteurs avec toi, ça te ferait changer d’avis?   

Je ricane. J’aime comment il  me répond. Il a un excellent sens de la répartie. Je dois lui donner ça!

Je me rapproche de lui pour le remercier. Surtout que j’ajoute des sous-entendus qui semblent faire leur effet. La peau de ma cuisse frémit sous le contact de sa main. J’aimerais bien qu’elle remonte pour m’explorer… Je me réjouis en entendant ce qu’il me dit. Surtout que j’ai droit à un baiser. Je suis d’abord étonnée. Je pensais qu’il était plus attentif à la route. C’est à croire que non! Je dois avouer que je l’ai provoqué… On récolte ce que l’on sème, après tout! J’aimerais prolonger cet échange langoureux, mais il se fait interrompre par un… klaxon.  Je me retourne vers le bruit. Je soupire lourdement, frustrée. Pas encore… Avant que je ne puisse me mettre à grogner, Maxence fait un commentaire qui me fait sourire. Je dépose à nouveau mes lèvres sur sa joue. Ma main glisse de sa mâchoire jusqu’à sa main posée sur ma cuisse. Je peux donc sentir chaque muscle de son bras. Je me mords les lèvres. Mes doigts entrelacent les siens. J’adore lorsqu’il me surnomme princesse.

-Tu m’en demandes beaucoup d’attendre si longtemps.

Mon rictus ne m’a toujours pas quitté. Même qu’il est devenu carnassier. Je ne désire qu’une chose. Reprendre ce baiser trop bref à mon goût!


Nous arrivons finalement à la fête foraine. J’ai posé le magnifique diadème sur ma tête, pour véritablement me sentir comme une princesse.

Comme sa princesse…

Je regarde Maxence, impatiente. Je me dépêche de détacher cette ceinture en voyant qu’il se rapproche de mon visage. Nos lèvres se retrouvent. Mes mains viennent caresser son cou et son dos. C’est tellement bon. Je gémis de plaisir en sentant ma langue pourchasser la sienne. C’est tellement passionné et fougueux que ça m’étourdit. Je suis déjà brûlante de désir. Nous nous détachons pour reprendre notre souffle. Ce baiser était très intense. Je colle nos fronts ensemble.

Serait-ce légale de lui répondre que j’étais obsédée avec lui ces derniers jours? Que je regardai mon téléphone à chaque fois que j’en avais l’occasion pour vérifier si je n’avais pas manquer un message. Que j’avais du mal à dormir, car je trouvais mon lit trop grand pour moi seule. Qu’à chaque jour, je fermais les yeux tous les pour me souvenir de cette nuit que nous avons passé. Que sa présence m’hantait et que ça m’était insupportable! J’opte plutôt de répondre sur un ton de rigolade, par peur de passer pour une psychopathe!

- Tu m’as manqué aussi… Ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre un Dieu Schtroumpf!

Je souris en sentant une pointe de rouge s’attaquer à mes joues.

-Ce n’est pas de refus!... Mais déjà que j’adore quand tu m’appelles ‘’princesse’’, ma tête risque beaucoup enfler si tu m’appelles ‘’ma reine’’… Ce serait dommage que ce magnifique diadème devienne trop petit pour ma jolie tête!

Je rigole doucement.

-Et moi? Dois-je te surnommer ‘’preux chevalier’’?

Je ricane contre ses lèvres pour ensuite les retrouver. Ce baiser est beaucoup plus doux que le premier qui était presque sauvage. Mais il est tout aussi délicieux. Je mets doucement fin à cet échange pour le regarder droit dans les yeux.

-Alors, preux chevalier, par où commence notre aventure?

Je rie comme une gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 1 Sep - 22:04

Je souris en coin. « Pour être honnête je dirais que je ne sais pas encore, faut dire que tout est tellement beau à voir sur ton corps, que tout me tente ! Mais je prendrais la décision dans la soirée si tu le veux avant que je te ramène. » Faut dire que j’hésite pas mal entre son sein, sa cuisse, son dos aussi... toutes des parties que je pourrais certainement embrasser de façon envieuse, je ne me serrais pas contenter de lui dessiner, et je suis assez fou pour la laisser m'en mettre sur les lèvres.

« Oh toi jouer au docteur ? Alors la je signe sans problème. » Je rigole doucement, je l'imagine déjà avec une jolie blouse blanche, des lunettes qui font intellos et un chignon à détacher.

Dans la voiture je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à ce que Cassiopéa me titille à ce point-là, ma réponse ne s'est pas vraiment beaucoup fait beaucoup attendre vu que nous avons enfin et vraiment ce baiser que je voulais lui offrir dès le départ. Enfin la encore nous gênons, du coup rapidement on reprend la route. Je lui caresse toujours la cuisse de mon pouce en ayant la main sur cette dernière. Mais je ne suis pas contre entrelacer nos doigts quand elle le fait, je sers même doucement et approchant nos mains à ma bouche, je lui dépose un baiser sur la sienne. La route se poursuit sans encombre.

Une fois le véhicule bien arrêté, moteur couper, je me détache l'embrasse à pleine bouche, je ne passe pas par quatre chemins, nous avons toujours une de ses tensions. Parfois je me demande comment nous faisons pour être autant synchronisé tous les deux. J'aimerais lui faire l'amour la maintenant dans cette voiture, mais ce ne serait pas sage, puis j'ai des questions à lui demander en plus : Je calme mes ardeurs et une discussion commence.

« Tu me prends toujours pour ton Dieu ma déesse ? » Je souris en coin et admire ses joues rosées, de rougir lui donne une petite touche de fille timide, qu'elle est bien loin d'être.

« Je vais continuer à t'appeler ma princesse dans ce cas-là, parce que pas sûr que je te supporte si tu changes de trop, mais surtout que tu deviennes cette méchante reine rouge de Alice au pays des merveilles ! » Je rigole doucement.

« Hum bof, c'est trop... je risque d'avoir trop de dragons à combattre, je serais trop occupé pour ma princesse ensuite ! » Je grimace et secoue même la tête.

Un nouveau baiser s’échange, celui-ci est tellement plus doux, mais tellement agréable, j'ajoute un petit smack et lui fait un grand sourire. « Je crois que nous devrions d'abord sortir ds là et ensuite nous verrons sur place ou nous trouver une barbe à papa et je parle pas de poils qui pourront pousser là ! » Je me touche le menton et ouvre ma portière. Je lui fais un clin d’œil puis je sors du véhicule pour aller lui ouvrir la porte. Je lui tends la main.
« Si mademoiselle veut bien se donner la peine de me suivre pour un petit tour de manège. Tu veux que je te porte sur mon dos ? » Je souris en coin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 2 Sep - 5:01

-J’ai plusieurs couleurs dans mon sac. Tu auras l’embarras du choix.

Je passe ma langue sur les lèvres. Ma chaleur corporelle monte d’un cran en imaginant Max embrassé chaque parcelle de mon corps.

-Et tu me permettras d’en faire de même avec toi? Pour mon anniversaire! Surtout que je n’ai eu l’occasion de goûter à un endroit en particulier de ton corps l’autre soir…

Je souris enjôleusement à l’homme, espérant qu’il aura compris mon sous-entendu.

Je ne peux pas m’empêcher de rire lorsqu’il mentionne qu’il accepterait de jouer aux docteurs avec moi. Un sarreau blanc ajusté aux bons endroits ça pourrait être une bonne idée. Je suis sûre que ça m’irait bien.

Après un baiser bref, je prends la main du conducteur. Je l’observe, à la recherche d’une réaction de sa part. J’entrelace nos doigts. Je sens qu'il resserre notre étreinte. Surtout que je vois que ses lèvres viennent se poser sur ma main. Je frisonne de désir. Un sourire tendre s’est dessiné sur mon visage.

Je n’en reviens pas que je rougis! Moi, Cassiopéa Lazio, rougir! J’ai toujours été une personne très extravertie, alors pourquoi je me sens devenir timide? Je crois avoir une réponse à cette question... Ce sont ces prunelles vertes qui me font perdre mes moyens… Je veux dire, comment ne pas y résister? Entre Maxence et moi, nous avons sauté plusieurs étapes! À peine quelques mois à s’amuser dans les douches de la salle de sport et hop un enfant! Surtout que celui-ci n’était pas du tout prévu! Nous n’avons pas vraiment pris le temps de profiter des palpitations du début. Quoique, nous l’avons fait, mais pas aussi longtemps que nous l’aurions dû. Du moins, comme je l’aurais voulu… Ça me fait tellement du bien de pouvoir sortir avec un homme en qui j’ai confiance et que j’aurai juste pour moi le temps d’une soirée (même si j’aimerais l’avoir pour moi BEAUCOUP plus longtemps!). Surtout que cet homme c’est Max! Que demander de mieux? Mon cœur bat la chamade. Je me sens revenir à la case de départ. Une part de moi n’apprécie pas de ne pas être autant en confiance que d’habitude, mais l’autre se délecte de la sensation de ressentir des papillons dans le ventre.

-Quelle question! Tu connais déjà la réponse! Tu me demandes ça juste pour m’entendre le dire!

J’affiche un sourire tendre. Ma main vient caresser la joue de l’homme.

-Je te prends toujours pour mon Dieu, Maxence Kesington!

J’hausse un sourcil.

-Content maintenant?

Je rigole doucement. Mon regard se perd dans celui du père de mon fils. Je suis tellement obsédée avec ses yeux clairs!  

-D’accord, restons-en à ‘’princesse’’. Sans quoi je voudrais t’appeler ‘’Chapelier fou’’!

Mon rire se joint au sien. Je secoue frénétiquement la tête, en signe de négation.

-Ça non! J’ai trop besoin de toi! Au diable les dragons!

Ces moments de complicité, comme ceux-là, m’ont tellement manqué. Entendre son rire, voir son visage qui s’illumine, attendre la prochaine bêtise qui sortira de sa belle bouche. Ces petites choses rendent notre relation plus forte. Celle-ci a d’abord commencé par du sexe et rien d’autre. Cependant, au fil du temps nous avons appris à nous connaître. Nous nous sommes attachés. Nous avons pris l’habitude de gentiment se taquiner. Ce que j’adore cette habitude! Surtout qu’elle est tellement adorable.

J’ai ce besoin pressant de l’embrasser à nouveau alors qu’il y à peine cinq minutes mes lèvres s’écrasaient sur les siennes. Il y a cette tension sexuelle entre nous qui m’attire vers lui. Je me demande si j’arriverais à continuer de vivre si je ne pouvais plus goûter à ses baisers. En me détachant de lui, je ne peux que lui rendre son sourire avant de grimacer.

- J’ai eu peur que tu parles de poils qu’il aurait eus sur mon menton! Si ça avait été le cas, tu aurais dû dire adieu à tes bijoux de famille!

J’éclate de rire.

Je suis du regard Max, intriguée. Il vient finalement m’ouvrir la portière. J’attrape la main qu’il me tend pour me lever. Lorsqu’il me propose de monter sur son dos, j'hoche la tête frénétiquement, en signe d’approbation, avec un grand sourire. Je suis pire qu’une gamine!

-Oh oui! Je rêve de faire un tour de Max! Je me suis toujours demandé ce que ça faisait!

Je grimpe sur le dos de l’homme. Lorsqu’il me soulève, j’ai l’impression de peser une plume. Je m’accroche à lui. Pour ça, j’enroule mes jambes autour de sa taille et mes bras autour de son cou. Je m’agrippe plus fort à lui en réalisant que mon point de vue est plus haut qu’à mon habitude! Malgré que je sois de grande taille, Max m’a toujours dépassée d’au moins une tête! J’étouffe un cri de surprise dans son cou. Je finis par me calmer. Je m’esclaffe de rire.

-Alors où m’amènes-tu, mon beau dieu Schtroumpf?

Je dévore de baisers le cou de Max.


Dernière édition par Cassiopéa Lazio le Dim 23 Sep - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 7 Sep - 20:11

« Hum je sais pas, chaque partie de mon corps à son prix. » Je souris en coin et finis même par rigoler doucement. Son invitation est plus que tentante, surtout qu'elle a envie d'entreprendre quelque chose qui me donne déjà la chair de poule tellement j'aimerais le vivre dans l’instanté mais ce n'est pas raisonnable de commencer tout de suite. « Si tu es sage je te ferais don de mon corps pour la soirée... mais attention rien d'écrit au marqueur et pas de suçons... » Je la regarde plus que sérieusement, j'aimerais bien être son jouer le temps d'une soirée, la laisser entreprendre ce qu'elle veut et m'amuser plus que de raison avec la mère de mon fils.

« Au fait, je ne t'ai pas demandé l'autre soir mais tu prends la pilule au moins ? Non pas que je n'aimerais pas agrandir la famille avec toi, mais je pense que ce ne serait pas raisonnable et encore moins le moment pour tous les deux ! » Je souris en coin, je veux pas lui montrer mon inquiétude à ce niveau-là, je préfère qu'elle le comprenne comme une bonne décision. De toute façon je ne sais même pas si elle serait capable de quitter sa famille pour fonder sa propre famille avec moi, alors faire les irresponsables et en avoir un second ? Je crois que mes parents me tueraient.



Je me sens veinard d'être son Dieu, même si je ne me considérerais jamais comme tel. Enfin parfois je peux avoir la grosse tête, et je sais que je suis une bête de sexe, donc ça peut le faire.
« Alors il faudrait que tu dises plus souvent oh my God.... » Je souris fier de ma bêtise.
« Oh oui plus que content même, tu ne peux pas imaginer. » Je lève les yeux un bref instant.

« Chapelier fou ? Oh mince j'ai raté ma vocation... je devrais peut-être quitter mes cours de droit ? Tu aimerais que je passe mes journées à divaguer et te faire des coiffes en veux-tu en voilà ? » Je souris en coin. Je n'ai aucunement dans l'idée de changer de métier, mais je me laisse facilement prendre au jeu.


Je rigole quand elle parle de son menton et de mes bijoux de famille, il ne me viendrait pas à l'esprit de dénigrer une femme, sauf si c'est pour rire. Enfin qu'elle ironise avec moi, parce que je ne voudrais pas la blesser ou la rabaisser. « Tu es une jolie femme et je n'ai jamais vu aucun poil a ton menton alors ça risque pas. Puis attention défense de me castrer mademoiselle ! Je pourrais te bannir à vie de ma vie... » Je grimace sérieusement, je lui montre que je ne suis plus que sérieux.

Sortant de ma voiture, je fais rapidement le tour pour lui ouvrir la portière et lui tendre la main. Machinalement je lui propose de la porter sur mon dos. Elle ne refuse pas ce qui me faut d'autant plus sourire. « Tu aurais dû demander à Gio' il t'aurait dit qu'il adorait que je lui fasse faire l'avion, que je sois son cheval, sa balançoire et tout un tas de choses encore, je suis plein de ressources tu sais. » Je souris en coin et pas qu'un veux, je me vends un peu plus.

Je verrouille la voiture avec la clef dans ma poche puis je vais prendre Cassiopéa sur mon lit, elle a un poids tellement raisonnable, et je fais de la musculation alors ce n'est vraiment pas lourd pour moi. Je passe mes bras au niveau de ses jambes pour la soutenir tout de même.
Je vois que ça l'amuse tout autant que ça m'amuse aussi.
« Hum tu verras bien princesse. » Je rigole alors qu'elle me chatouille avec ses baisers.
« Hey doucement si tu veux pas tomber, parce que là tu sais bien que je peut-être très sensible avec tes lèvres... » Je tourne la tête pour qu'on s'embrasse puis je continue la toute et nous arrivons au niveau des machines où il y a un grappin pour choper une peluche, je fais doucement le tour de chaque machine. « Tu veux que ton Dieu te gagne une peluche princesse ? » Finalement j'ai oublié le reste je me suis arrêté au premier jeu devant nous. Nous avons toute la soirée pour nous amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 9 Sep - 1:38

Je fais faussement mine d’être mécontente. 


-Pourtant j’aurais aimé te tatouer sur une fesse: « Ici la propriété de Cassiopéa Lazio. Pas touche! Sinon gare à votre âme. Sincèrement xox.» 


J’éclate de rire. Avoir le corps de Maxence pour moi seule cette nuit ça me plaît beaucoup. Je dois me creuser les méninges pour me trouver quelques idées. Ouf! J’ai chaud juste d’y penser! Max me tire de mes pensées torrides. J’hausse un sourcil.


-En effet c’est une question très légitime! Tu n’as pas à t’inquiéter.    Je ne prends plus la pilule, mais je me suis fait poser un stérilet il y a un moment déjà. Avec la pilule, il suffit d’un oubli! Puis, c’est un oubli qui m’a fait tomber enceinte de Giovanni. Donc, je ne prends plus le risque! 


Je me demande si nous avons déjà utiliser un préservatif! Je crois que non... Puis, Max est en droit de savoir si j’utilise un moyen de contraception. Nous n’avons pas besoin d’une seconde surprise! Déjà qu’avoir un enfant, surtout à notre âge, c’est énorme, avoir un deuxième ça m’est inconcevable. Du moins, pas pour le moment. Je ne dis pas qu’un jour, je voudrai avoir un autre enfant avec Max. Même que j’adorerais! Mais c’est encore beaucoup trop tôt!


Je rigole en entendant Max. 


-Pourquoi pas! Il me semble que tu serais pour faire des coiffes! Mais tu divagues déjà tous les jours donc, tu as déjà ça!


Je rie plus fort. Je me rends compte à quel point je suis choyée de l’avoir rien que pour moi ce soir! 


-BANNIR! Tu y vas fort je trouve! De toute manière, tu n’arriverais pas à te débarrasser de moi si facilement! 


Je sais qu’il n’est pas sérieux, mais nous avons entamé un jeu de complicité que seuls nous pouvons y jouer. Puis, ça me fait du bien de ne pas toujours confronter la dure réalité. De profiter le temps d’une soirée et de ne pas se prendre la tête. 


J’esquisse un sourire. 


-Oui. Je le sais déjà...


Je me rappelle quand j’étais revenue de mes études à l’étranger. J’avais promis à Maxence qu’à la fin du six mois que je reprendrai Giovanni et qu’il n’aurait plus à faire à nous. D’un côté, ça ne déchirait le cœur d’avoir dans l’idée que mon fils grandirait sans présence paternelle, mais de l’autre je savais que Max ne pourrait pas faire autrement que s’attacher à notre enfant. Puis, j’avais raison sur le dernier point. Les deux s’aiment beaucoup. J’avais surpris l’étudiant en droit jouer avec Giovanni.  Ce dernier éclatait de rire alors que son père le pourchassait. Ce spectacle m’avait touchée. J’étais ravie de voir que les deux partageaient un lien très fort. Celui d’un père et d’un fils. J’avais fini par m’ajouter dans ce jeu. Nos rires ne formaient plus qu’un. Nous étions les trois réunis. Comme une vraie famille se doit d’être soudée. 


Alors que je suis sur le dos de Max, je le chatouille de baiser avant qu’il n’ajoute que si je continue je risque de tomber. Je me mords la lèvre. 


-C’est pour te donner un avant-goût de la soirée à venir. 


Je murmure dans son oreille. 


-Tu sais, quand je te ferai ce fameux tatouage sur une fesse. 


Je rejoins ses lèvres lorsqu’il tourne ma tête pour m’embrasser. Nous nous retrouvons devant les jeux d’adresse. 


-D’accord! Mais si tu ne gagnes pas la plus grosse peluche pour moi tu finiras la soirée seule. Ce serait dommage j’avais prévu faire tellement de choses avec toi...


J’ai envie de le titiller. Surtout l’idée qu’il se batte pour moi, ça me plaît beaucoup! Et dans tous les sens du terme évidemment! Je rigole avant d’ajouter:


-Ensuite, je veux faire un jeu pour être compétition contre toi. Je me demande quelle tête tu fais quand tu as une défaite. Ce serait triste venant d’un Dieu... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Jeu 13 Sep - 19:11

« Hum et si je te disais que tu as le droit de l'écrire au simple feutre le temps d'un soir, juste pour te faire plaisir, parce que pour me toucher il faut d'abord que je dise oui, et j'en ai pas envie, enfin je veux seulement sentir tes mains sur mon corps... » Je fais un grand sourire en coin. Je sais que ce genre de chose peut vraiment nous faire délirer et passer un bon moment.

J'ai pris le risque d'oser lui demander si elle prenait de quoi se protéger. Je ne crains pas de choper une maladie vu que je la connais bien et que je me protège habituellement avec d'autres personnes, mais juste pour qu'on s'évite d'avoir un deuxième enfant alors que ce n'est pas le moment. Je sais que dans le temps elle prenait la pilule et donc nous n'avions pas besoin de nous protéger. Faut dire qu'un préservatif enlève pas mal de sensation que l'on veut ressentir.
« Tu as bien raison, surtout que ce ne serait pas raisonnable pour nous d'en avoir un second la maintenant, enfin je verrais bien Giovanni grandir avec un autre enfant, mais les pauvres, nous manquerions tellement de temps à leur consacrer tous les deux avec nos études. »

« Je divague ? » Dis-je en riant en prenant un petit air de diva pour accentuer le côté fou de ma personnalité.

« Tu veux que je te dise ce que je pense vraiment ? Je n'ai pas envie de me débarrasser de toi, je pense vraiment que tous les deux nous avons une chance de vivre quelque chose de plus adultes que lorsque nous étions des parfaits joueurs quelques années auparavant joli cœur. Alors je serais bien content que tu t'accroches à moi ! » Je souris en coin, certes j'aurais pu ne rien dire et juste la laisser faire, seulement je veux qu'elle sache que aujourd'hui je ne suis plus ce gamin de la salle de sport, j'aimerais profiter de la vie et surtout avoir quelqu'un à mes côtés pour vraiment en profiter justement. Et je ne songe pas à avoir n'importe qui a mon bras, j'ai toujours eu Cassiopéa en tête, je ne sais pas comment elle a fait pour m’envoûter mais je le suis vraiment. Pourtant j'ai était tellement proche de Ciara, même Gio' l'aimait bien, mais ce n'était pas la même chose.

« Il me manque tellement, il a déjà deux ans et ça fait un an qu'il n'est plus dans ma vie, tu aurais des photos de lui ? Tu m'en voudrais si je venais à gagner sa garde au tribunal ? » Je veux avoir de ses nouvelles, le voir comme il est beau et grand, mais surtout je veux qu'elle sache que je ne compte pas lâcher l'affaire au sujet de notre fils. Que je me battrais pour lui coûte que coûte, d'autant plus avec ce qu'elle m'a dit sur la mentalité de ses parents et leur vision du mariage. Je veux pas que mon fils soit endoctriné.

« Je n'ai pas besoin d'avant-goût avec toi, je sais déjà qu'on va passer plus qu'une excellente soirée ! Parce que même bourré tu es magique alors sobre... » Je n'ai aucun doute sur notre soirée à venir, je sais qu'on va plus que s'éclater, je me languis tellement de passer au côté charnel, sentir des sensations que je n'avais plus ressenties depuis bien longtemps parce que je sens que ça va être encore plus explosif en sensation. Je lui dépose un baiser en tournant la tête, je la tiens fermement pour qu'elle ne tombe pas.

« Cassie tu oublies que dans les machines avec les grappins ce sont des petites peluches, mais si tu veux après j'irais tirer à la carabine pour te choper la plus grosse peluche du stand, mon père m'a appris à manier les armes... » Je souris en coin et je finis par doucement la faire glisser pour qu'elle se retrouve les pieds sur terre, je me tourne ensuite pour lui faire face et je vais l'enlacer, j'ai envie de la sentir dans mes bras, tout contre moi. Je vais doucement chercher ses lèvres avec les miennes et l'embrasser avec tendresse, je n'ai pas envie d'aller trop loin et de nous donner envie de faire des folies de nos corps maintenant. Une fois le baiser terminé je passe ma langue sur mes lèvres pour garder ce délicieux goût en bouche. « Je veux pas jouer contre toi ici, je n'ai pas envie que ce soir on se boude, mais si tu veux chez moi, quand ma mère sera au boulot et ma sœur en promenade je peux nous préparer une compétition de jeu...ou alors j'ai un collègue qui a une maison, je peux aussi lui demander de me le prêter pour ça. Tu voudrais ? Je te garantis beaucoup d'amusement princesse ! Tu ne serais vraiment pas déçu, par contre il faudrait que tu viennes en maillot de bain sous les vêtements ! » Je souris en coin, je commence déjà à avoir beaucoup d'idées en tête, je sens qu'on pourrait bien se marrer. Ma main glisse sur sa joue. « Et si on allait se faire un manège de grand ? Le grand huit ? Ou alors mieux, celui qui monte et qui descend bien en hauteur en voyant le vide autour de nous.... Tu serais assez courageuse pour ceci jeune fille ? » Je la défie du regard en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 16 Sep - 15:29

J’éclate de rire. Il commet une grave erreur en m’accordant d’écrire mon droit de propriété sur lui. Mais ça aura le don de nous marrer. 


-Parfait dans ca cas! Au moins ça aura le mérite d’être clair si jamais une autre gente dame que moi te touche!


J’ai avoué à Maxence de mettre fait poser un stérilet, car je ne prenais plus la pilule. Je ne voulais pas oublier à nouveau et me retrouver encoreenceinte! Mais le fait que Max évoque la possibilité d’avoir un second enfant, ça me réchauffe le cœur. Comme quoi, il y a espoir que nous pourrions avoir un futur ensemble et avec un autre enfant. Cette fois-ci, ce serait un autre garçon ou une fille pour faire changement... Il y a de quoi rêver! Moi qui a toujours souhaiter une grande famille! 


-Je suis tout à fait d’accord avec toi. Nous avons déjà du mal avec un! Alors un autre, ce serait impossible! Peut-être une fois nos études terminées...


Notre conversation qui était d’abord ludique, prend un sens beaucoup plus sérieux. Je ne manque pas ce que Max me dit. Je lui souris tendrement. Je caresse son beau visage. 


-Bien sûr Max! Ce qu’il y a entre nous mérite d’être vécu, malgré les passes difficiles. Je te suivrais n’importe où, tu peux en être certain! 


J’adorerais que Maxence soit cette personne avec qui j’avancerai main dans la main. Et sans oublier Giovanni dans l’autre! Un futur à trois. Qui n’appartiendrait rien qu’à nous! Seulement, serait-il possible? Je l’ignore. Seulement, je crois sincèrement que nous pourrions y arriver... 


J’ai l’impression de recevoir un poignard dans le cœur lorsqu’il m’annonce à quel point il s’ennuie de notre fils. C’est ma faute si Max n’a pas vu Giovanni depuis autant de temps. Pourtant, je ne sens pas le reproche dans sa voix. J’en viens à me demander s’il m’en veut... Quelle question! Évidemment qu’il doit m’en vouloir! Je soupire en baissant la tête. Ça me fait trop mal confronter son regard. Je me sens horriblement coupable. Cette honte pèse sur mes épaules. J’ignore quoi lui répondre. Je relève la tête. 


-Toute cette histoire de tribunal ça me dépasse. Je n’aurais jamais cru que ça prendrait une telle envergure... Je n’aurais jamais voulu que nous en venions à nous battre pour que tu puisses voir Gio’. Écoute, jamais je pourrais t’en vouloir d’avoir le droit de prendre dans tes bras ton propre fils! J’ai toujours été de ton côté Max. J’ai tenté à plusieurs reprises de convaincre mes parents de capituler. Et par tous les moyens inimaginables! Mais ils tiennent vraiment leur bout! Puis, je veux pas non plus les percevoir comme les méchants dans cette histoire! C’est ma famille!


Je prends délicatement le visage du père de mon fils entre mes deux mains. Je le rapproche du mien. 


-Mais tu es aussi ma famille. Tu es le père de Giovanni. Ça, personne ne pourra jamais te l’enlever. Tu comprends? Personne! 


Je colle nos fronts ensemble. Ma gorge se noue. Je sens que finir mes phrases risquent de s’avère difficile. 


-Tu te souviens à nos retrouvailles, tu m’avais demandée si je pouvais tout abandonner pour nous? Je vais te dire franchement, j’y réfléchis sérieusement. Tellement que ça envahit toutes mes pensées. J’ai fais pratiquement des nuits blanches à penser à ce que ça ferait d’être réunis tout les trois! J’essaie de trouver un moyen pour que nous soyons ensemble sans pour autant perdre mes parents. 


Je soupire doucement. Ça devient une toute une tâche pratiquement impossible de parler sans sentir ces larmes qui me piquent les yeux. Je tente de les ravaler, mais il y en a bien une qui finira par me trahir et les autres suivront. 


-Mais je ne veux pas te perdre non plus! J’ai passé un an sans toi et c’était l’enfer! Je ne veux plus vivre sans toi. Je souhaite surtout plus que tout que tu retrouves ton fils...Notre fils...


J’ai tout avoué ce qui me pesait sur le cœur. Tout est dit. Une perle me trahit et coule le long de ma joue jusqu’à ce que d’autres soient entraînées avec la première. C’est très éprouvant de mettre en mots tout ce qui taraude. Maxence est en droit de savoir. C’est même très légitime qu’il sache tout ça. Ça en fera peut-être beaucoup à avaler mais au moins c’est dit. Je regarde intensément l’homme. Je me bats et me battrai jusqu’au bout pour nous. 


-Notre histoire sera belle, Maxence! Elle nous rendra encore plus fort que maintenant. Elle nous fera avancer. Elle sera difficile, mais nous en serons tellement fière. Tu imagines tout cette fierté que nous pourrons raconter à Giovanni? Je veux tellement le voir s’épanouir avec toi.


Je souris délicatement. J’étais tellement subjuguée par ce moment que j’oubliais presque Max m’avait demandé une photo de notre fils. Je me retourne vers mon sac pour attraper mon téléphone. Lorsque j’ouvre l’écran, une photo de Maxence de Giovanni dans les bras s’affiche en fond d’écran. Je tourne la tête vers l’homme pour lui adresser un sourire sincère. Mon attention revient sur mon téléphone pour trouver une photo de mon fils. Quoique je n’ai pas à chercher puisque mon appareil est envahit de photos de mon bébé. J’en ouvre une au hasard. Je tends mon téléphone à Max. 


-Quand je te disais que je n’arrivais pas à te sortir de la tête... voilà le principal accusé. 


Je rigole. Je pose ma tête sur l’épaule de Maxence. J’admire la tête d’ange de mon fils. Je ne crois qu’un plus beau bébé existe. Il a cet enthousiasme dans le regard comme s’il était tout émerveillé. Ses joues rondes sont à croquer, son sourire embellit mes journées et sa joie de vivre est ma raison de vivre.  


-C’est ton portrait tout craché! Plus il grandit, plus il te ressemble. 


Je tourne la tête en direction de l’homme pour voir sa réaction. 


-Tu le verras bientôt je te le promets... 


J’embrasse sa joue avec bienveillance. Je sais à quel point Max serait fier de Giovanni. En un an, notre fils a tellement fait de progrès! Surtout que ça grandit tellement vite! C’est assez hallucinant. Si je le pouvais, je le garderais petit toute ma vie...


-Alors sobre?...


J’étire ce sourire qui hante mon visage. Je souhaite lui tirer les vers du nez et le faire avouer! Qui peut m’en vouloir d’aimer ce faire complimenter après tout? Max me dépose sur le sol. Je me vois attiré vers lui. Je l’enlace moi aussi avant de répondre à son tendre baiser. Peu importe le goût que peuvent prendre nos échanges langoureux, ils seront toujours exquis. 


-D’accord dans ce cas... Qu’est-ce que je ne ferais pas pour toi?


Je fais la moue, croyant faire un trait sur mon esprit compétitif. Seulement le père de mon fils ajoute quelque chose qui me plaît je dois bien l’avouer. 


-Hmmmm c’est interessant tout ça. Tu sais, j’aurais bientôt un nouvel appartement. Mais je n’aurais pas de piscine comme ton collègue!  


Je rigole en secouant la tête. Mes mains se noue autour du cou de l’homme. 


-Un maillot? À quoi il va me servir si je sais pertinemment que tu vas tenter par tous les moyens possibles de me le retirer! 


Je réponds à son sourire. Nous sommes joueurs, j’adore ça!



-Quelle question! Je n’attends que ça faire des manèges! Allons-y! 


Dernière édition par Cassiopéa Lazio le Dim 23 Sep - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 23 Sep - 20:10

« Cassie tu crois vraiment que je vais permettre a une femme de voir mes fesses ou me toucher alors que je suis bien avec toi... c'est fou mais j'ai l'impression de tourner une nouvelle page de notre histoire avec toi, après peut-être que je me trompe. Mais en toute franchise je ne me vois pas aller voir une autre femme et la désirer alors que je n'ai qu'une envie c'est toi ! Tu es mon obsession, tu occupes chacune de mes pensées. Enfin j'espère ne pas te faire peur non plus, parce que je dis semble illogique et tu pourrais penser que je le dis seulement par vengeance surtout. Mais je suis sincère, je me sens beaucoup mieux depuis ton retour, je me demande même si je rêve alors que ça fait seulement que deux fois... »

Je ne devrais peut-être pas lui en parler, mais je n'arrive pas à me retenir, faut dire que je ne dis que la vérité en même temps. Je ne veux pas aller voir une autre femme qu'elle. Son retour m'obsède.

« Je ne sais pas encore ce que l'avenir nous réserve, ce que nous pouvions construire tous les deux, mais si seulement il pouvait y avoir une chance d'agrandir la famille dans quelques années j'espère que nous le ferions, mais seulement ce coup-ci je vivrais ça avec toi et Gio ! Je pourrais profiter de ta grossesse et t'épauler à chaque moment, si j'étais fou je te dirais même que j'ai envie de te faire un enfant la maintenant, mais je pense que nous devons d'abord nous construire... et vraiment le désirer ensemble. »

C'est rassurant de savoir que nous sommes sur la même longueur d'onde. Même si ça paraît irréel, j'espère que ce n'est pas seulement les joies des retrouvailles et que tout ne va pas s’effondrer comme un château de cartes face à un simple courant d'air. Du coup il est préférable d'agir prudemment et de ne rien précipiter. Des bases solides c'est mieux pour du long terme. Je ne suis pas seule dans l'histoire de toute façon.

« Je sais que tu n'es pas dans une position facile Cassiopea, tout ça n'est pas simple, mais je veux juste que tu sache que j'aimerais vraiment récupérer Gio et lui offrir une stabilité qu'il mérite et surtout de voir ses deux parents. Je ne veux pas être ce simple mec qui a permis sa fécondation, je veux jouer mon rôle de père... mais je veux pas que tu le prennes comme une déclaration de guerre et que tu me détestes... Parce que je ne te priverai jamais de le voir grandir ! »

Je préfère la prévenir, de toute façon même si elle serait contre, je ne pourrais pas faire machine arrière, parce que c'est mon fils, mon sang et j'ai besoin de lui dans ma vie, comme tout enfant a besoin de son père. Je veux le rendre fier d'être mon enfant en plus, et le bonus se serait de l'avoir à mes côtés pour ça. Je la regarde dans les yeux quand elle me prend le visage en main.

« Oui je comprends. » Dis-je simplement à sa question.

« Je savais pas que tu t'en souvenais encore, mais honnêtement je suis content que ce soit le cas. Je sais que je ne te mets pas dans une situation facile et je comprendrais que tu veuilles attendre encore un peu pour te décider, de toute façon laissons voir comment évoluent les choses avant de ferme quelque chose d'irrémédiable. On trouvera des solutions ! »

J'essaye de la rassurer, je vois bien qu'elle est tout aussi torturée que je le suis aussi, nos cerveaux se posent trop de questions. Ils n'arrêtent plus de marcher, ils vont finir par fumer.

« Nous n'avons pas une histoire conventionnelle, mais le point essentiel c'est que nous pensons la même chose, alors avançons dans le temps et profitons simplement de la vie ! »

Maintenant que tout est dit, qu'il n'y a plus de secret sur nos sentiments et sur ce que nous voulons, nous sommes libérés de nos pensées et ça fait du bien.
J'ai de la chance de pouvoir admirer la bouille de mon bambin sur le téléphone de Cassie, c'est vrai qu'il me ressemble. Il est tellement à croquer que j'en ai les yeux qui brillent. Je peux enfin le voir à nouveau, même si ce n'est qu'au travers d'une photo. Il a tellement grandi, c'est devenu un grand garçon, c'est ça le plus dur la dedans.

Je la regarde dans les yeux et lui fait un sourire reconnaissant. « Merci, j'ai tellement hâte de pouvoir le serrer dans mes bras, il a tellement grandi, ce n'est plus le petit bébé qui mettait de la nourriture partout quand il mangeait, mais c'était tellement incroyable en même temps... tu pourras m'envoyer des photos ? Je suis sûr que ma mère serait heureuse de le voir comme il est devenue... ce petit c'est toute notre vie, et que je dis notre je t'inclus aussi dedans. »

Je ne peux pas rester insensible à ce qu'elle vient de me montrer, c'est tellement incroyable. Je pensais pas avoir cette chance, je suis bouleversé mais essaye de ne pas le montrer. Ce n'est pas n'importe qui que je viens de voir, c'est mon fils, je pourrais passer des journées entières à regarder cette photo, mais là ce soir je dois m'occuper de sa maman. Du coup on va changer de sujet pour parler de ce qu'elle serait capable de me faire ce soir.

« Oui sobre je suis sûr que tu serais encore plus capable de me torturer longuement et me faire languir... faut pas croire mais j'adore m'amuser en prenant du plaisir, aussi douloureuses les tortures peuvent-elles être. » Je me mords la lèvre inférieure.

« Je peux aussi trouver quoi faire dans un appartement, mais le jardin est tout de même une zone moins salissante... » Je rigole doucement et lui attrape la lèvre inférieur avec mes dents, je lui tire doucement mais de façon sexy en même temps avant de lui relâcher.
« Ce maillot resterait en place juste pendant le petit tournoi, après quoi je me ferais un plaisir de tirer sur les ficelles pour m'amuser avec ton corps de déesse... » Je souris en coin, elle peut voir cette lueur dans mes yeux seulement quand je suis avec elle. « Enfin le gagnant pourra déshabiller l'autre et faire ce qu'il veut de lui si ça te dit bien sûr... » Je rajoute une petite condition qui ne ferait que nous donner l'envie de gagner pour faire ce que nous voudrons de l'autre. Je sais qu'elle est autant joueuse que moi et dès qu'on se retrouve ensemble l'envie de l'autre est tellement fort.

Nous sommes d'accord sur le choix des manèges, du coup nous allons directement en direction du grand 8, enfin là pour le moment il faut faire la queue pour acheter les billets vu que nous ne sommes pas les seules à avoir eu cette idée-là. Je lui tiens la main pour rejoindre la billetterie et une fois dans la file je passe mon bras au-dessus de son épaule pour garder une bonne proximité avec Cassie. « Tu pourras me prendre la main si tu as peur bey... » Je souris en coin avec mon air de gros dur. Je n'ai peur de rien en niveau manège, j'adore les sensations fortes, alors je peux la jouer comme je le fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Jeu 27 Sep - 4:28

Je cligne à plusieurs reprises des yeux, comme pour mieux décrypter l’information. Quoi? Maxence Kesington me veut MOI!! Je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire bêtement. Il faut dire qu’au début de notre relation, je ne croyais qu’être un nom sur une longue liste de prétendantes. Du moins, je n’ai jamais eu la confirmation puisque je ne l’ai jamais questionné à ce sujet. Seulement, de savoir que là maintenant il est obsédé avec moi, ça fait battre mon cœur à la chamade. Ça me réjouit à un tel point. Mon regard sur lui est d’une tendresse folle.

-Donc, si je comprends bien, ta paire de fesses je peux aussi la considérer comme étant la mienne également? Dans ce cas, ce tatouage prendra tout son sens…
Je rigole doucement avant d’ajouter :
-Et vice-versa bien évidemment.

Je tente de tourner ces propos à la rigolade malgré le sérieux de cette déclaration. Pas ça ne me rend mal à l’aise. Bien au contraire, je suis tellement heureuse d’être celle qui occupe chacune de ses pensées. Je suis la plus chanceuse des femmes. Maxence est une personne qui a son importance dans ma vie. C’est normal il est le père de Giovanni. Après ces six mois où Max ait pris soin de notre fils, il aurait pu me le rendre pour ne plus en entendre parler. Seulement, c’est tout le contraire qui s’est produit. Il s’est attaché à notre enfant. Il se bat pour le revoir. Ça ne peut que me réchauffer le cœur.

-Max, sache que c’est réciproque. Ce que je ressens pour toi, je ne l’ai jamais ressenti pour personne d’autre. Depuis que nous nous sommes revus, je sens que ce qu’il y a entre nous est encore plus fort qu’avant. C’est sûrement que l’arrivée de Giovanni qui nous a autant soudés. Tout ce que je souhaite c’est d’être avec toi. Je crois sincèrement à notre histoire. Je pense aussi que nous pourrons former une famille unie avec notre fils. Ça prendra du temps, mais ça prendra le temps qu’il faudra. Tout ce que je veux c’est de me réveiller chaque matin avec toi dans les bras.

Je me souviens le matin de nos retrouvailles. Il était tellement beau lorsqu’il dormait. Il semblait tellement paisible. Rien ne pouvait l’atteindre.
Se dire la vérité sur la nature de nos sentiments à l’égard de l’autre ne peut être une bonne chose. Après une si longue période sans s’être vu, nous pouvons ainsi poser des bases solides pour que notre relation évolue dans la bonne direction.
Alors que je croyais que Max ne pourrait pas être encore plus un amour qui ne l’est déjà, il m’avoue vouloir un autre enfant avec moi! Mon cœur pompe tellement fort que je pourrais faire une crise cardiaque maintenant. Il dit absolument tout pour me rendre dingue. En plus d’être beau comme un dieu et intelligent, Max devait être un bon père! Je me demande sincèrement ce que j’ai fait au ciel pour mériter un tel homme!

-Sais-tu quel effet ça sur moi en me disant ça?!... Je t’avoue que si moi aussi, si je ne m’écoutais pas, j’aurais un autre enfant avec toi. Là, maintenant. Tu es vraiment le père que tout enfant souhaiterait avoir. Tu es attentionné, protecteur et tellement aimant. Tout pour dérégler mon horloge biologique interne!


Je ricane en secouant la tête. Je me calme quelque peu. J’affiche un sourire tendre. Je soupire doucement. Je deviens un peu nostalgique en me remémorant la grossesse de Giovanni.

- Je vais te dire franchement, ma première grossesse a été particulièrement éprouvante. Avec des parents très conservateurs que je savais qui n’approuverait pas du tout, j’ignorais vers qui me tourner. Ils auraient souhaité que j’aille un enfant dans un cadre de mariage, mais tout ça c’était tellement imprévu… J’avais aussi peur de ta réaction. Je me sentais vraiment seule. Donc, si nous avions à avoir un autre enfant j’aimerais pouvoir t’avoir avec moi pour passer à travers ça. Comme tu le dis, je veux le désirer avec toi et surtout être préparer. C’est dans des moments comme ceux-là que j’ai besoin de toi.


Ce que j’éprouve pour Maxence je n’y ai toujours pas trouvé de nom. Mais je ne crois pas ce soit une obligation. Nous n’avons qu’à profiter de cette complicité que nous partageons. Le reste ne compte plus lorsque je suis avec lui.

-Oui je sais, Max. Je veux que tu voies Giovanni grandir. Tu le mérites tellement! Puis, je n’ai sincèrement pas envie d’être en guerre contre toi et jamais je ne pourrais te détester. Tu es trop important pour moi pour ça. Ce serait absurde de toute manière. Comment pourrais-je te détester alors que tu as envie de voir ton fils? Ça me prouve bien au contraire à quel point tu tiens à Giovanni. C’est tout ce qui compte.


Je soupire doucement. En effet, je suis dans une position difficile. Je suis dans un entre-deux. Je veux plaire aux deux : Maxence et mes parents. Ce n’est franchement pas une tâche facile! Ça me torture tellement. Mais comme il le dit, nous trouverons des solutions.

-J’ai à prendre une décision difficile comme tu peux le constater. Je te remercie de comprendre que je veuille prendre mon temps. Je pense que nous méritons le meilleur pour Giovanni. Je souhaite de tout mon cœur qu’il grandisse avec des parents unis.


Je sens qu’un jour ou l’autre nous allons finir par exploser! C’est tellement compliqué tout ça! Ça ne pouvait pas être facile comme histoire? Ça aurait régler tellement de choses…

-Oui tu as raisons! Nous avons un anniversaire à célébrer!


Maintenant, tout est dit! Il n’y  a plus de secrets entre nous. Ça fait du bien de se libérer d’un tel poids autant que ça fait peur puisque j’ai l’impression d’avancer dans le vide. Je ne sais pas ce que sera la suite…
En voyant la réaction de Max, je constate que voir la photo de notre fils le réjouit. C’est assez émouvant, je dois bien l’avouer. Il a dû tellement lui manquer c’est fou! Je n’ose pas imaginer toute la douleur que le père de mon fils a subit alors que moi, j’avais notre petit dans les bras. Je sens cette honte torturer mon cœur.

-Tu n’as pas à remercier. C’est la moindre des choses après tout ce que je te fais… En effet, il grandit si vite c’est fou! Je le supplierais pour qu’il reste petit pour toujours… Avec plaisir! Je n’ai pratiquement que des photos de Giovanni. Il n’a que deux ans et pourtant il est tellement photogénique!


Je rigole doucement avant de me stopper. Je pense à comment la mère de Max ne doit vraiment pas m’aimer… S’il y avait à avoir des retrouvailles avec elle et moi, je sens que je ne serais pas la bienvenue…
Je caresse la joue de l’homme. J’ai la gorge noué.

-Crois-tu avoir un jour la force de me pardonner, Maxence? Je me sens tellement coupable, tu ne sais pas à quel point! Ça me ronge tous les jours. J’ignore si c’est réellement pardonnable ce que j’ai fait et j’en suis infiniment désolée…


Je suis sincère. Je suis partie sur un coup de têtes alors que mes parents me menaçaient de me renier et me déshériter. Ne sachant quoi faire, j’ai opté pour la fuite! Ma vue s’embrouille. J’ignore si c’était vraiment le moment pour des questions aussi profondes de sens, mais j’ai tellement besoin de savoir…
Nous venons à parler de comment je pourrais m’occuper de lui ce soir. J’en ai l’eau à la bouche tellement je sens que ce moment sera délicieux. J’ai cette expression de malice de dessiner sur le visage. D’ailleurs, j’ai cette chaleur qui s’est installé dans mon bas-ventre à la manière qu’il me mordille la lèvre.

-Hmmm… Attention tu me donnes des idées!
J’admire la beauté virile de Max. Ses prunelles vertes ont cette étincelle qui m’ensorcèle.  Comme quoi dans un seul regard, il peut prendre possession de tout mon être. Je resterais ainsi éternellement à le fixer intensément à songer à ce qu’il pourrait penser.

Je suis l’homme pour faire la file de la billetterie en lui tenant la main. Je ne remarque pas les autres autour de moi. Je vis présentement sur un nuage. Je ne me soucie de mon entourage. Je passe mon bras autour de sa taille alors que le sien enlace mes épaules. J’adore cette proximité que j’ai avec Maxence. Je ne peux pas me passer de le toucher, comme si ça devenait un besoin primaire à ma survie.

-Moi peur? Pff… Mais non! Par contre, je te préviens, tu risques avoir besoin de bouches-oreilles sans quoi tu devras dire adieu à tes tympans.
Je suis une amatrice de sensation forte, donc j’adore les manèges. Ça ne m’empêche pas pour autant de crier comme une malade. Je le fais parce que j’ai l’impression ça me donne une dose d’adrénaline supplémentaire. Puis, ça peut s’avérer marrant également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 29 Sep - 18:41

Je souris en coin et secoue même la tête à ce qu'elle me dit. « Que quoi ? Considérer ma paire de fesses comme étant la tienne ? Alors la pas du tout, c'est mon fessier, je t'autorise juste à le taguer le temps d'une soirée, mais pour rien au monde je pourrais le prêter... » Je rigole doucement. J'ai compris ce qu'elle voulait dire, mais comme d'habitude, j'ai mon petit grain de sel à ajouter pour en rire plus longtemps. « J'adore mes fesses en plus... » Je roule des yeux.

C'est rassurant de savoir que tout ce que je ressens pour Cassiopéa n'est pas à sens unique, faut dire qu'elle pourrait simplement s'amuser de moi et me repousser pour avoir n'importe quel homme dans sa vie. Mais non elle me veut moi elle aussi. Et je sais que ce n'est pas seulement vis-à-vis de notre fils, nous avons une réelle attirance. C'est indescriptible cette puissance qui nous envahit quand on se retrouve ensemble. Notre soirée de retrouvailles nous l'a bien fait comprendre. En attendant je ne rêve aussi que d'une chose c'est de me réveiller chaque jour à ses côtés. Laisser du temps passer finalement m'a fait réaliser beaucoup de choses, comme le fait que ma famille doit-être ma priorité, enfin sans oublier les études parce que je compte bien subvenir aux besoins de ma famille.

« J'adore avoir ce pouvoir de réussir à dérégler ton horloge biologique interne... » Dis-je pour commencer alors que je la regarde attentivement. « J'imagine à quel point ta première grossesse n'a pas été simple, mais ta seconde je peux te promettre que je serais là à chaque instant. Peut-être même trop présent et tu essaiyeras de m'assommer. » Dis-je en riant sur la fin de ma phrase avant de reprendre mon sérieux. « Mais Gio m'a donné cette fibre paternelle et j'ai envie de découvrir tout ce que je n'ai pas eu la chance de voir. Je ne te laisserai plus jamais souffrir dans un moment qui est une vraie bénédiction et qui devrait-être du coup tout simplement incroyable. » Je lui dépose un tendre baiser. « C'est quand que nous commençons à essayer de concevoir ? » Bien-sûr je dis ça sur le ton de la plaisanterie parce que je sais que c'est tout bonnement impossible, bien que je ne serais pas contre lui donner un petit bébé rapidement. C'est peut-être mon jeune âge qui me rend autant impulsif, ou alors l'envie de vivre tout dans la précipitation pour être sûr de ne rien rater. « Je me vois déjà en train de te caresser le ventre et parler à ton ventre... » Je sais qu'il n'y a pas que ça à faire, mais je veux qu'elle comprenne à quel point je suis sérieux.

Je ne vais pas parler plus longtemps sur la situation compliquée dans laquelle nous sommes parce que justement elle est assez compliqué comme ça. Je ne peux pas décider à sa place et je comprends même qu'elle ne coupe pas les ponts avec ses parents. Mais au moins elle sait que je me battrais pour mon fils jusqu'au bout.

« C'est Giovanni, une vraie merveille à lui tout seul ! » Moi aussi j'aurais aimé qu'il reste petit pour le voir grandir, mais ça ce n'est pas possible. Ce genre de chose me met tout de même une pointe au cœur. Je ne préfère pas y penser plus au risque d'être trop émotif.
Je la regarde dans les yeux pendant qu'elle me caresse la joue.
« Honnêtement ? Oui parce que nous sommes jeunes et ne prenons pas forcément tout le temps les bonnes décisions, mais pour ça j'ai besoin de retrouver rapidement mon petit trésor, parce que toi tu me combles mais pas du même manque que je peux éprouver pour lui... Je sais que tu t'en veux, et que c'est plus lui dans l'histoire qui souffre de tout ça, alors j'espère juste que tu feras ce qu'il faut pour que je puisse le voir prochainement et rapidement... »
Je sais que je vais pouvoir lui pardonner avec le temps, mais là ce que j'ai surtout dans la tête c'est l'envie de voir mon bonhomme et le serrer dans mes bras rapidement.

« Ah bon ? Pourtant je suis sage... » Je souris en coin et profite de ce moment où nous sommes en communion quand nos regards ne se quittent plus. Je pourrais passer des heures entières à me perdre dans ce magnifique marron que décèle son regard. Il n'a rien de vraiment particulier, mais en même temps il représente tout ce que j'aime admirer. Puis elle sait si bien mettre ses yeux en valeur, le maquillage n'a jamais été une complication pour la belle italienne. Même quand je passais du temps à la faire bouger volontairement, ou à l'embêter alors qu'elle faisait une beauté digne d'une femme de son rang.

La queue pour le manège avance assez rapidement, je la regarde tout en gardant notre proximité de petit couple. « Dans un sens ce n'est pas plus mal, ça m'évitera d'entendre plus longtemps les femmes se plaindre pour rien... » Je rigole vis-à-vis de ce que je viens de dire, et vu que je sais qu'elle va bouder ou peut-être vouloir me donner un petit coup pour me faire comprendre que je dis des bêtises je vais lui attraper la mâchoire avec ma main libre pour l'approcher de la mienne et l'embrasser avec sensualité. Après quoi je lui libère doucement le visage et fais sautiller mes sourcils. « On va bien se marrer. »
La file avance à nouveau et maintenant nous nous plaçons derrière les barrières qui une fois ouvertes nous permettrons de nous installer sur le manège et nous attacher en toute sécurité. Cassie est devant moi, j'ai mes mains autour de sa taille. « Tu peux encore faire demi-tour si tu veux. » Dis-je avec ironie avant d'approcher ma bouche de son oreille et murmurer doucement pour que seulement elle puisse entendre ce que je veux lui dire. « Si nous étions seulement tous les deux, j'aurais déjà une main dans ton string en ce moment même... » Je fais exprès de lui en parler pour la déstabiliser, nous adorons ça en même temps, les petits jeux qui font grimper la température.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 30 Sep - 5:03

J’éclate de rire. Il n’y a seulement Max pour me faire réagir comme ça. 
-Quel dommage... J’avoue que tu as de superbes fesses! Les sessions de squats c’est parfait pour former des fessiers en acier. 


Un sourire joueur se dessine sur mes lèvres lorsqu’il me parle d’aimer avoir ce pouvoir sur moi. Max le savait bien avant que je lui avoue. Seulement, je peux comprendre que ça lui fasse plaisir de m’entendre le dire. 
Tant qu’à être dans les confidences, je révèle à Maxence à quel point ma première grossesse a été difficile à vivre. Il est en bien conscient et il veut se rattraper pour ma seconde grossesse. Ça le bénéfice me faire battre mon cœur à la chamade. Je souris bêtement comme une enfant qui tombe amoureuse pour la première fois. 
- Si tu savais à quel point je me réjouis de ce que tu me dis... Déjà que Giovanni est extraordinaire notre second enfant le serait tout autant. 
Je réponds avec plaisir au baiser Max. Je me délecte de chaque palpitation que cela procure dans mon corps que de sentir ses lèvres contre les miennes. Lorsque notre échange langoureux prend fin, j’écarquille les yeux à ce que j’entends. Je rigole doucement. 
-Hmmm... Bonne question... On se donne peut-être un ou deux ans minimum? Le temps de finir nos études et de nous établir. 
Quand Max ajoute qu’il se voit déjà caresser et parler à mon ventre, je me mords la lèvre inférieure. Là, ma seule envie, c’est de laisser tomber notre idée d’aller à la fête foraine et sentir sa peau contre la mienne. Ici, tout de suite! Comme quoi, il me faut un rien pour que cet homme m’allume!
-Si tu continues à me titiller ainsi, je vais débarquer chez le médecin pour le supplier de me retirer mon stérilet. Et ensuite, je reviendrais te revoir pour que tu me fasses un autre enfant. Alors fais attention à ce que tu dis! 
Je ricane avant de l’embrasser à nouveau. C’est peut-être parce que je suis jeune, donc en pleine période de fécondité, ce qui accentue autant ma libido et mon envie d’enfanter. Mais je dois être raisonnable et ne pas m’importer, malgré que ça me démanche plus que tout...


J’adore cette étincelle qui brille dans les yeux de Maxence quand il regarde Giovanni. Ça me réchauffe tellement le cœur. 
-Je sais, il est la 8e merveille du monde.


J’en viens à questionner Max sur l’éventuelle possibilité qu’il me pardonne. Je suis soulagée de savoir que c’est envisageable, mais ça n’empêche pas d’avoir cette pointe au cœur. Je sais que ça lui prendra du temps et je le comprends. Seulement, je suis encore honteuse de mes décisions. Mais, ce n’est pas ce qui va m’empêcher d’aider Max à revoir notre fils! 
-Je comprends Max... Comme je te l’ai dit tu le reverras bientôt. Je t’en fais parole d’honneur. 
En disant ces mots, l’idée d’amener Giovanni à New York pour lui faire la surprise trotte dans mon esprit. 


-Toi sage? Hmmm... Permets-moi d’en douter!
Je souris, espiègle. Je savoure notre proximité. Le temps pourrait s’arrêter, ça n’aurait aucune importante, car je serais dans les bras du père de mon fils. Je suis une femme comblée. 


Je lui donne un coup de coude dans les côtés. Parce que je sais que c’est une zone sensible, je fais attention à ce que ça ne soit pas trop fort. Mais assez pour le punir d’avoir dit des bêtises. 
-Qu’est-ce que tu tentes d’insinuer Maxence Kesington?, dis-je sur un ton joueur et faussement vexé. 
Je sais que l’homme plaisante. Pourtant, ce n’est pas ce qui m’empêche de mordre à l’hameçon et réagir. 
Je tourne la tête en sa direction quand Maxence attrape ma mâchoire. Nous embrassons sensuellement. S’il n’y avait personne autour de nous, je l’aurais prolonger encore plus longtemps... C’est tellement bon que de pourchasser sa langue. Je pourrais faire ça toute la journée!


Nous avançons dans la file d’attente rapidement. Je vois quelques jeunes filles se retourner en nous voyant ensemble. Elles doivent me jalouser d’être avec un homme aussi beau que Max. Je me réjouis d’être celle qui ait son bras. Je me permets de le serrer plus fort contre moi, pour faire comprendre aux groupies, qu’il est avec moi. J’affiche un sourire fier. 


Nous sommes derrières les barrières à attendre notre tour. Nous nous sommes positionnés dans la file afin s’asseoir au premier rang du manège. Je me réjouis en sentant les mains de Maxence sur ma taille. 
-Tu me dis ça parce que tu as trop la frousse?
Joueuse, je rigole. Il faut bien que je le taquine un peu! Puis, ce qu’il me chuchote au creux de l’oreille fait frissonner tout mon corps. Mon bas-ventre est en feu! Je tente de ne pas trop gémir fort. Max voulait tout probablement faire augmenter la température et ça fonctionne! Je passe ma langue sur mes lèvres en pensant tout le plaisir qu’il pourrait me procurer. Je tourne ma tête vers la sienne pour lui murmurer:
-Et moi j’aurais déjà la tête entre tes jambes...
Nous adorons nous titiller ainsi. C’est parfait pour installer une tension sexuelle oppressante... 


Les barrières devant nous s’ouvrent, nous laissant accès au manège. Je m’avance en prenant Max pour la main. Je l’attire vers moi.
-Alors, tu viens?

J’arque un sourcil, l’air moqueuse. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 30 Sep - 15:07

Je fais un énorme sourire qui en dévoile toutes mes dents. Je suis complètement d'accord sur le fait que notre second enfant sera tout autant extraordinaire que le premier. « Et puis peut-être que par chance ce deuxième bébé sera encore mon portrait craché, une petite bombasse ! » Je roule des yeux et me mords la lèvre. « Je plaisante, j'espère que ce deuxième bébé aura tes atouts charmes, ton regard perçant de séductrice...qu'il sera plus toi en apparence que moi, je suis partageur ! » Après je  sais qu'on ne choisit pas à qui va ressembler son enfant, c'est juste le coup du hasard. Enfin certain gênes qui ressortent plus que d'autres. Mais nous n'avons pas mains prises la-dessus.
Chaque baiser que nous échangeons me procure toujours autant de bonnes sensations et de bien-être. Elle doit-être vraiment magicienne pour me faire autant vibrer ce n'est pas possible. En tout cas je pourrais laisser durer nos touchers de lèvres durant des heures et des heures.

« Ce serait le plus raisonnable, je dirais, surtout que l'année prochaine je commence le stage en entreprise, j'en ai pour 3 ans avant de devenir indépendant et surtout un avocat à part entière ! Je risquerais de devoir passer énormément d'heures au bureau, enfin pas au point de vous délaisser parce que je ne veux pas être ce genre d'homme et de père. » Je me montre complètement honnête envers Cassiopéa, je sais que je risque de passer le plus dur de mes études dans les trois années qui suivront celle-ci. Mais je n'ai pas dans l'idée de ne pas continuer à profiter de ma ravissante brune.
Ce qu'elle me dit ensuite me fait rire, mais pas dans le mauvais terme, tout au contraire.
« Et si tu le faisais ? Tu sais que je dirais pas non, puis en plus comme-ça je suis sûr que tu ne repartirais pas loin de moi, que tu serais obligé de rester avec moi pour avoir enfin quelqu'un qui te soutiens dans ce rêve d'agrandir la famille quand d'autres te traiteraient de folles ! » Je souris en coin. « On pourrait passer des heures et des heures au lit à essayer de concevoir, enfin sans le faire pour le faire, parce que je sais que chaque moment serait dans l'intensité, la sueur et surtout l'amour. » Je me sentirais vraiment prêt à commencer à concevoir maintenant, même si je sais que ce n'est pas raisonnable, mais le coup de tête ça me connais bien. Puis je suis vraiment séduit à l'idée de voir grandir un petit bébé dans son ventre. Je crois que réalise pas encore vraiment ce que je lui propose de faire. Enfin si mais j'en prendrais vraiment conscience quand ce petit fœtus sera installé dans son ventre.


C'est un énorme soulagement que d'entendre que je vais pouvoir revoir mon fils bientôt. Je ne veux pas qu'elle pense que je suis avec elle seulement pour ça parce que c'est complètement faux, mais elle peut comprendre ce vide qui grandit en moi. Mes émotions ne peuvent pas la tromper sur les sentiments et mes besoins. « Merci, et je sais que tu n'as qu'une jolie parole ! » Je suis tellement heureux à l'idée de pouvoir le porter dans mes bras et de le serrer tout contre moi. Même si je sais qu'au départ il va certainement pleurer et se demander qui je suis vu le nombre de mois s'étant écoulés depuis notre dernier moment père-fils.

« Rien, rien... » Dis-je en riant alors que je ne suis pas étonnée de me prendre un coup de coude.
Je savais d'avance qu'elle allait réagir, ce n'est pas pour rien que je lui ai rapidement pris le visage pour qu'on s'embrasse de façon bien énergétique. Elle a des lèvres qui ne demandent qu'à être embrassé encore et encore. Ce plaisir de jouer au chat et à la souris avec nos langues qui se courent dans nos bouches.


« Je n'ai peur de rien mademoiselle, enfin rien qui concerne un manège ! » Je souris en coin et regarde ce que l'on peut voir du manège qui vient de partir depuis quelques secondes déjà. J'ai hâte de monter et que la manège commence, mais en attendant je m'amuse avec ma beauté brune.
Je m'amuse avec elle, et elle fait de même, heureusement que je suis d'ailleurs caché derrière elle.
« Je suis sûr que ce soir je vais pouvoir goûter à ce plaisir... » Dis-je tout doucement alors qu'elle me tire vu que nous devons grimper dans le manège. Je n'avais pas remarqué l'ouverture des portes vu que j'étais focalisé sur nous deux. « Oui compte sur moi ! » Je vais grimper à coté d'elle, baisser la barrière de sécurité et attacher même le petit bout de ceinture. Je regarde que de son côté tout soit bien en place et je vais ensuite lui prendre la main. « Essaye de crier en regardant de l'autre côté s'il te plaît. » Je lui fais un clin d’œil. Puis hop après une vérification le manège décolle à toute vitesse. Je vais crier en cœur avec elle finalement, je dois dire que je m'éclate et pas qu'un peu, ça fait vraiment beaucoup de bien de se libérer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 30 Sep - 18:51

Je réponds au magnifique sourire de Maxence. Je m’esclaffe de rire. J’adore imaginer le physique de notre futur enfant avec Maxence. Ça me donne beaucoup d’espoir quant à l’avenir de notre relation. 
-Qu’importe son apparence, je pense que ce bébé héritera du meilleurs des gènes de ses deux parents. Mais j’avoue qu’avoir un deuxième enfant avec des yeux verts ça me plairait bien. 
Je m’imagine déjà enceinte à nouveau. Je souhaite que cette seconde grossesse soit magique. Que je la vive avec Maxence et Giovanni. 


-Je sais. De toute manière, tu tiens bien trop à Giovanni pour le laisser tomber. Puis moi aussi j’ai des études universitaires à terminer. Surtout que je dois prendre la relève de mon père. Quoique, pendant mes premières années à être chef d’entreprise, j’aurais mon père pour m’épauler. Donc, j’aurais le temps de m’occuper de Giovanni. Je ne veux pas être non plus une mère absente et qui embauche une nourrisse pour élever son enfant à sa place. 
Nous sommes complètement honnêtes. Il le faut si nous prévoyons former une famille unie. Nous avons besoin de bases solides pour se projeter dans l’avenir. Nos choix de carrière nous demanderont beaucoup de temps, mais ce n’est pas ce qui nous empêchera d’élever Giovanni. Il est notre priorité. Partager un projet commun avec Maxence me va droit au cœur. 


Je rie de bon cœur. 
-Mais je suis déjà folle de toi! Tu me fais perdre la tête tu n’as pas idée! Tu me donnes réellement chaud à me dire ça...
Je murmure ma dernière phrase. J’ai tellement envie cet homme que ça en fait presque mal. Mais je n’éprouve pas seulement du désir à son égard et meme plus. Ça bien longtemps de ça...
-C’est ce que nous ferons ce soir... Du moins, pas concevoir un enfant même si me plairait beaucoup, mais consommer notre amour...
Je frisonne de plaisir déjà a nous imaginer dans ma chambre d’hôtel à faire l’amour toute la nuit. 


Je roule les yeux en entendant sa réponse. 
-Évidemment, tu es bien trop innocent pour insinuer quoi que ce soit!, dis-je sur le ton de la bêtise. 
Heureusement que Maxence m’embrasse avec intensité sinon je me serais encore plus emportée. J’en viens à me demander s’il ne dépose pas ce baiser sur mes lèvres pour me faire taire. Qu’importe l’excuse, jamais je ne me lasserai de nos échanges langoureusement. 


-C’est bien ce qu’on verra mon cher, lui répondis-je comme pour le mettre au défi alors qu’il m’affirme de n’avoir peur de rien. 
Nous nous amusons à faire grimper la température entre nous. Ma respiration s’accélère. J’halète presque. J’adore cette sensation. Je murmure:
-Et je te ferai bien plus encore... Tu ne perds rien pour attendre... 


J’attire Max en direction du manège, maintenant que nous y avons accès. Nous asseyons à bord de celui-ci. Nous attachons les barrières de sécurité. Je sens la palpitation dans tout mon corps avant de commencer notre tour. J’attrape la main de l’homme. 
- Je ne peux rien te promettre, mais je peux essayer. 
Je souris enjoleusement à Max. 
Une fois vérification faite, nous décollons à vive allure. Je crie comme une débile. Ce qui m’encourage à hurler encore plus fort, c’est entendre Max faire de même. Je m’esclaffe de rire. Je m’amuse comme une gamine. Chaque moment partagé avec le père de mon fils est mémorable. 


Après le tour de manège terminé, nous descendons. Je suis encore sur un nuage dû à l’adrénaline que cela m’a procuré. 
-Je suis contente d’avoir attacher mes cheveux, sinon ça m’aurait obstruer la vue. J’en aurais aussi probablement manger quelques uns. 
Je rigole doucement. Je balaie du regard autour de nous. Nous pouvons faire encore plusieurs manèges si l’envie nous en dit. 
-Est-ce qu’on le refait ou on se laisse tenter par un autre?
Avant de le laisser répondre, j’embrasse Max avec tout l’amour du monde. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Mer 3 Oct - 20:16

« Des yeux verts ? Tu sais qu'il risquerait de pouvoir nous charmer et de nos soudoyer. » Je souris en coin, faut dire que mon regard m'a beaucoup aidé dans la vie, même si mon corps m'a encore plus rendu service. « Le principal c'est avant tout qu'il soit en bonne santé ! » Je résume l'apparence de notre futur enfant sur sa santé, parce l'important c'est avant tout qu'il aille bien.

« Tu sais ce qui serait dommage tout de même ? C'est que nos deux enfants aient beaucoup de différences entre eux. Giovanni serait certainement très heureux de s'amuser avec un enfant. » C'est vrai qu'un enfant ça demande du temps, beaucoup de temps, sans oublier en plus que le faire élever par une autre personne ce n'est pas ce nous voulons ni elle ni moi. Compliqué de savoir quand sera vraiment le bon moment, puis Gio pourrait nous en vouloir aussi de nous occuper plus qu'un nouvel enfant que nous nous occupons de lui.

Une fois dans le manège bien installé, nous nous tenons la main. Dans un sens j'ai hâte que la soirée termine pour que l'on puisse s'envoyer en l'air en bonne et due forme. Mais dans un autre, j'ai vraiment envie de partager une bonne soirée à faire d'autres choses que forcément faire l'amour quand nous sommes ensemble. Mais de toute façon là je n'ai plus le temps de réfléchir, vu que le manège décolle rapidement et à toute vitesse même. Je dois dire que je m'éclate et je crie tout simplement pour le montrer. Enfin ça sort tout seul et je vois qu'avec Cassie c'est limite à celui qui criera le plus fort.

Une fois hors du manège je souris en coin à ce qu'elle me dit. « Tu pourras te les détacher ce soir et même agiter la tête pour me faire plaisir... » Je la regarde attentivement quelques secondes avant de promener mon regard autour de nous.
« Euh... » Je n'ai pas le temps de répondre que Cassie m'embrasse, je ne sais pas si c'est l'adrénaline du manège, mais en attendant je vais la rapprocher contre mon corps et l'enlacer tout contre moi. Après ce baiser je me lèche les lèvres, je souris en coin et reculant doucement mon visage, mes yeux se perdent dans les siens. « Pourquoi tu me donnes toujours envie de rejoindre mon véhicule, de nous amener dans un coin loin de tout et que nous fassions quelque chose d'énergique... » Je souris en coin et lui donne une tape sur la fesse avant de lui prendre la main et de nous faire avancer doucement dans les allées. « Tu veux une pomme d'amour ma chérie ? Ou deux mêmes ? » Je fais un grand sourire enjôleur. « Après nous pourrions peut-être faut la salle des miroirs, ceux qui déforment et où nous devons trouver la sortie, je suis sûr que la grosse tête m’irait à ravir. » Je rigole doucement et lui prenant le bras, nous allons ensuite en direction de ce stand de viennoiserie.
« Que veux-tu ? Je te l'offres ! » Je dois dire que la gourmandise à toujours fais partie de moi. Je compense facilement avec le sport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 6 Oct - 3:03

Je rigole à ce que Maxence me dit.
-Tu vois, j’ai déjà deux hommes aux yeux verts qui ont cet effet-là sur moi! Tu imagines s’il y avait une troisième personne qui me charmerait ainsi avec des yeux verts! Je ne saurais plus me mettre la tête.
J’hoche la tête à ce quand l’homme résume l’apparence de notre futur enfant sur sa santé. Je suis tout à fait d’accord! Nous avons eu de la chance d’avoir un premier enfant en bonne santé. On aurait pu croire que dû à la différence de nos sangs, à Maxence et moi, puisque ne nous sommes pas de même nationalité, aurait pu causer des problèmes pour Giovanni. Mais c’est tout l’inverse qui s’est produit! Je pense qu’au contraire que lorsque les parents ont des origines aussi différentes, comme nous, qui permet de mettre au monde des enfants encore plus forts.

-Je te laisserai ce plaisir de défaire mes cheveux si tu veux. Il faudra que tu fasses attention à mon diadème, c’est quelqu’un de chère qui me l’a offert.
Je glisse un clin d’œil au père de mon fils.

Nous terminons notre tour de manège. Je suis encore peu sur l’adrénaline. Je lui demande ce qu’il veut faire avant de l’embrasser intensément. Je ne lui ai pas donné le temps d’attendre. J’avais ce besoin pressant de goûter à nouveau ces lèvres. Maxence est plus qu’un simple désir pour moi, il devient essentiel à ma vie. Lorsqu’il vient rapprocher nos deux corps, je resserre notre étreinte en nouant mes mains autour de son cou. L’homme met doucement fin à notre échange langoureux. S’il ne l’avait pas fait, j’aurais pu avoir peur que nous nous fassions arrêter pour indescendance public vu comment ce simple baiser aurait pu devenir très vite sensuel et charnel!

Nos regards se perdent dans celui de l’autre. Maxence peut lire toute la passion que j’éprouve pour lui. La chaleur s’installe dans mon bas-ventre à ce qu’il me dit.

-Ce n’est pas moi qui t’en empêcherais… Tu le sais pourtant…
Je suis séduite par son sourire enjôleur. Je me mords la lèvre inférieure, joueuse. Imaginer ce que nous ferons ce soir me donne des idées. Je sursaute en sentant sa main tapé ma fesse. Je grogne, avant de rire un bon coup.

-Hey!

Je l’imite en lui tapant à mon tour une fesse. Ce jeu-là il se joue à deux! J’éclate à nouveau de rire. J’attrape sa main en venant entrelacer nos doigts. Nous nous promenons à travers la fête foraine. Je regarde autour de moi tout en écoutant attentivement la proposition de Max. Je plisse les yeux en réfléchissant.

-Hmmm… Tu me donnes faim avec cette idée de pomme d’amour! Nous pouvons nous prends à manger. Et après nous pouvons y aller pour les miroirs déformants. Je suis sûre qu’il y en a un qui pourrait grossir mes seins!


Je ricane. La taille de ma poitrine ne m’a jamais réellement complexé, mais je suis sûre que ça peut être marrant de se voir déformer. Je tourne la tête dans la direction du père de mon fils après avoir constaté que nous sommes devant le stand de viennoiseries. J’esquisse un large sourire.

-Hmmm… J’ai bien envie d’une brioche.

Nous avançons pour prendre notre commande. Une fois que je reçois ma brioche, mes yeux s’agrandissent en m’apercevant qu’elle vient tout juste de sortir du four. J’en ai l’eau à la bouche. Je regarde Maxence affichant un sourire enjoué.

-Merci de m’offrir tout ça mio caro 

Je le surnomme mon chéri en italien. Un surnom affectif bien normal. Seulement, je trouve que l’appeler ainsi dans ma langue d’origine, cela a beaucoup plus de signification. Je suis attachée à la langue italienne, car c’est ma langue maternelle, donc d’autant plus personnel. J’étire mon cou pour déposer un baiser rapide sur les lèvres de Max avant de prendre une bouchée de ma viennoiserie. Heureusement, que je fais plusieurs fois par semaine du sport. Ainsi, je peux me permettre de temps à autre un petit quelque chose comme une brioche! Puis, c’est mon anniversaire. Les calories n’existent plus cette journée-là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Mar 9 Oct - 18:29

« Il faut t'affirmer et ne pas nous laisser diriger le monde jeune demoiselle. » Mais j'avoue que j'aime bien savoir qu'avec Gio nous avons qu'à battre des cils pour la séduire en toute facilité.

Je fais un mouvement de tête. « Je serais ravi et surtout honoré de pouvoir te retirer soigneusement ton diadème avant de libérer ta belle crinière de lionne. Tu te souviens de la fois où tu voulais que je te fasse une tresse ? Ce n'était pas vraiment une tresse mais j'avais pris soin de te faire plus de nœuds que tu en avais au départ... » Je rigole doucement et tends ma main pour lui remettre une mèche de cheveux qui s'est sauvée, derrière son oreille.

Cassiopéa a une façon de m'embrasser, de me toucher, de s'accrocher à moi, que je ne peux qu'être fébrile à chaque fois. Elle m'électrise en un simple frôlement même. « Ce n'est pas raisonnable Cassie, tu sais bien que ce soir nous devons profiter ici avant de finir toute la soirée sous la couette....puis avant d'aller à l'hôtel on pourra s'amuser en voiture... » Je ne veux pas aller trop vite, je veux qu'on puisse profiter de notre duo autrement que directement par le sexe. Parce que côté là, je sais qu'on ne peut pas y échapper, mais j'essaye vraiment de me contenir. D'ailleurs je vais lui donner une tape sur la fesse pour m'amuser. J'apprécie d'entendre son rire et surtout son hey, je lève les mains et prends un air innocent. « Je n'ai rien fais moi madame ! »

Seulement ce que je dis ne semble vraiment pas crédible vu qu'à son tour elle me tape sur une fesse, je pouffe de rire. « Hey ! Je sais que c'est ta propriété mais justement, il ne faut pas les abîmer ! » Je lui tire la langue avant que nos doigts s'entrelacent.

« Alors va pour la gourmandise avant de continuer par une bonne dose de rigolade. » J'adore le fait qu'on ne se prenne pas au sérieux, seulement quand elle parle de miroir pour faire grossir ses seins, je vais me placer en face d'elle et poser mes mains sur sa poitrine. « Plus gros mes mains ne pourront plus les saisir comme c'est possible en ce moment, alors pas question de te donner l'idée plus l'eau, dans ce magnifique crâne ! » Je lève les yeux et vu que j'ai quand même bien profité de la position de mes mains sur sa poitrine je vais ramener mes mains sur mon torse. « Par contre moi, tu dirais quoi d'un peu plus de sein ? » J'éclate de rire, je ne me prends pas du tout au sérieux, puis je suis sûr qu'elle a compris que je plaisantais en plus de ça.

Nous arrivons devant un stand de viennoiseries, je la regarde désirer cette brioche bien chaude qui sort tout juste du four, de mon côté je n'ai pas perdu l'envie de manger cette magnifique pomme d'amour toute rouge, qu'ils font aussi, nous allons donc chacun choisir notre plaisir.
« Il n'y a pas de quoi ma déesse, c'est bien normal, dommage que je n'ai pas de bougie pour t'en glisser une au dessus de ta brioche et de ta la faire souffler... » Je lui dépose un baiser et une fois que j'ai tout payé, chacun prends sa gourmandise.

Je vais croquer avec plaisir dans ce délicieux glaçage miroir qui recouvre ma pomme. « Hum c'est trop bon, tu veux faire un petit croc ? » Je lui présente ma pomme tenant bien la bâton qui la porte.
« De temps en temps je me fais des footings en forêt, tu voudrais m'y accompagner un jour ? On pourrait se rouler dans l'herbe pour descendre plus rapidement la colline au retour. » Je souris en coin et passe une main au niveau de sa hanche et la bouge un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 12 Oct - 3:03

-Il faudrait en effet! Mais c’est tellement dure de ne pas résister!


Difficile de ne pas se laisser séduire par les deux regards les plus envoûtants que je connaisse! 


Je rigole à la mention de cette fois que Maxence avait essayé de me faire une tresse. 


-À vrai dire, démêler mes cheveux c’était le pire! Mais au moins ç’a eu le mérite de nous faire rire un coup!


Je rigole. Quand Max place cette mèche derrière mon oreille, je rougis. Comme si c’était mon premier rendez-vous avec un garçon. Et pourtant ce n’est pas le cas! Le père de mon fils a un tel effet sur ma personne, c’est assez incroyable!


-Oui je sais. J’aime passer du temps avec toi. Mais tu comprendras que je ne suis insensible à nos ébats... Puis, quelques préliminaires dans ton auto ce n’est pas pour me déplaire!


Je frémis rien de penser ce que nous pourrons à la fin de cette soirée... Je me réjouis de chaque instant passé avec Max. Qu’importe ce que nous faisons. Bien évidemment, j’aime nos moments charnels, mais j’adore aussi passer une soirée tranquillement et simplement avec. Ça nous permet de construire notre relation sur des bases plus solides.


Je sens soudainement une tape sur ma fesse. D’abord surprise, je m’esclaffe ensuite de rire. Le pire c’est que Max adopte un air innocent.


-Rien fais? Oh tu vas voir toi!


Je me venge en lui tapant à mon tour une fesse. 


-Il se joue à deux ce jeu-là! Et c’est pas une simple tape qui abîmeront tes superbes fesses. 


Je réponds à sa grimace. On dirait des vrais gamins. On dit que garder son cœur d’enfant! Nous nous ne prenons pas au sérieux.
Nous parlons des miroirs déformants. Dont un qui pourrait grossir mes seins. Je vois Max se placer en face de moi et poser ses mains sur ma poitrine. J’écarquille les yeux prise de cours. J’éclate de rire. 


-Quel dommage ce serait! À moins que tu changes ta paire de mains pour une plus grande! Ainsi je pourrais grossir mes seins sans problème


Je secoue la tête en rigolant. 


-Tu es opportuniste toi... Toute excuse est bonne pour toucher ma poitrine! 


Je suis saisi d’un fou rire lorsque Max parle d’avoir un peu plus de seins. Je tente de me calmer, mais c’est pratiquement impossible.


-Si tu as des seins, je vais avoir de la compétition! Alors garde tes pectoraux. C’est très bien comme ça. 


Arrivés au stand de viennoiseries, Max m’offre une délicieuse brioche. Alors que lui se prend une pomme d’amour. Je rigole doucement. 


-Tant pis pour les bougies! À la place je veux un miroir qui grossit mes seins. 


Je me réjouis de sentir les lèvres du père de mon fils. 
J’hoche frénétiquement la tête pour accepter l’offre de prendre une bouchée d’une pomme d’amour. Je croque à pleine dent. 


-Hmm... C’est vrai que c’est bon! Tu veux goûter à ma brioche?


Je présente la viennoiserie à Maxence. 


-Oh oui j’adorerais! Pour brûler cette brioche et cette pomme d’amour ce serait cool.


Je ricane lorsque Max mentionne que nous pourrons nous rouler dans l’herbe. 


-On pourrait faire une course! Et en hiver dans la neige ça pourrait être marrant aussi! 


Je passe moi aussi mon bras autour de sa taille. Ensuite, je pointe du doigt au loin devant nous. 


-C’est là les miroirs déformants!


Je tire Max dans la direction des miroirs deformations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 13 Oct - 17:56


« Pourtant ça partait vraiment d'une bonne intention, je voyais ma sœur faire des tresses, je pensais que c'était facile... mais je me suis amélioré depuis, si tu veux un soir je peux t'en faire une... enfin si tu as le courage de me présenter tes cheveux. » Je souris en coin, je parais à la fois sérieux et en même temps pas sérieux, je ne préfère pas laisser paraître que je me suis vraiment entraîné, je veux juste voir si elle aura le courage de prendre le risque de me faire confiance.

« Tu sais ce qui sera bien dans cette voiture ? C'est que je vais tellement te caresser, te toucher, te lécher même peut-être, que la buée va envahir la voiture et que personne ne pourra voir ce que je vais te faire de délicieusement bon. » Je relève un sourcil, j'ai un air bien sûr de moi sur le visage. A l'arrière de la voiture on ne voit déjà rien avec les vitres teintées, mais ceux de l'avant sont classiques, alors dans le noir, avec de la buée, je sais que nous serions tranquilles. « En plus je connais un coin parfait, avec une vue à couper le souffle pour ça... tu voudras y retourner chaque soir après ça ! » Je roule des yeux, mais j'ai bien l'intention de lui faire découvrir ce nouveau coin qu'un collègue m'a montré un soir, enfin avec lui je buvais des bières, je ne faisais rien de coquin. Je n'aime que les femmes, même si on devait me payer des millions je ne me risquerais pas avec un homme. Je n'ai rien contre ceux qui aime ça, mais moi je ne veux faire l'amour qu'avec des femmes et en l'occurrence qu'avec Cassie en ce moment même.

« Je dois avoir peur ? » Je glousse et fais sautiller mes sourcils pour la taquiner, sauf qu'elle répond et me tape sur une fesse. « Hey mais ça ne va pas ? Qui t'a autorisé à me faire ça ? Tu es d'une violence ce n'est pas croyable ! » Je fais le mec choqué, d'ailleurs les gens me regardent puis je finis par partie en éclat de rire. « J'adore quand tu me tapes les fesses bébé... »

Je regarde mes mains toujours sur sa poitrine. « Pas questions, mes mains sont parfaites, tout comme tes seins sont parfaits ! Tu veux faire comme Lolo Ferrarri et mourir étouffé ? » Je suis contre la chirurgie quand je la trouve inutile, et la je trouve vraiment que ce serait du gâchis de faire ça sur le corps de la ravissante mère de mon fils.

« Opportuniste ? Non si je veux je pourrais passer ma journée à les laisser dessus... » Je souris en coin et les retire pour parler de ma poitrine. La bien évidemment je la fais partir en fou rire mais c'est volontaire, ce soir je m'amuse vraiment bien ça fait longtemps que je n'avais pas vécu ce genre de soirée. « Tu es jalouse hein ! Tu as peur que je te pique tes beaux dessous et surtout que les regards se portent sur moi... » Je vais éclater de rire de bon cœur avec elle.

« Je vais t'acheter une loupe dès demain si ce n'est que ça... mais attention mon anaconda pourrait te faire vraiment peur avec ce genre d'outils... » Je roule des yeux, toute situation est bonne à prendre pour la faire rire un peu plus.

Alors que nous dégustons nos choix, je vais lui faire goûter ma pomme d'amour qu'elle croque avec bon cœur. Ce qui me fait sourire, en plus elle complimente mon choix. Je me penche pour prendre un petit morceau de sa brioche et je fais un mouvement de tête. « C'est vrai qu'elle est délicieuse la brioche aussi. »

« Parfait, tu sais ce que j'adore avec toi ? C'est que nous avons encore plus de délire ensemble qu'avant, je nous sens tellement libéré et bon vivant, j'ai l'impression qu'on profite enfin de la vie et qu'on se fait des projets... j'adore tout ça, d'ailleurs si on me demande qui tu es, je peux dire que tu es mon amoureuse en plus d'être la mère de mon fils ? Je veux dire que tu es ma petite copine... » Je la regarde dans les yeux, j'aimerais vraiment définir ce qu'elle est pour moi maintenant avec elle.

« Oui en route ma déesse. » Je souris en coin et lui tenant la main on se rend au niveau de l'attraction. Je vais payer l'entrée puis nous voilà devant le premier miroir. Celui-ci nous déforme les têtes. « Que vous avez une grosse et belle tête madame la reine rouge... » Je fais référence à Alice au pays des merveilles. « J'espère que vous n'aurez jamais dans l'idée de me faire couper la tête ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 14 Oct - 2:17

-J’accepte à la seule condition que tu ne me tires pas les cheveux! SI tu es sage tu pourras me tresser les cheveux parce que tu sembles d’en avoir envie!


Je roule les yeux. Je vois bien qu’il part d’une bonne intention. Mais me rappeler au nombre de noeuds je m’étais retrouvée j’hésite un peu. Seulement, je ne peux rien refuser à mon dieu Schtroumpf. Donc, j’accepte. En y repensant, ce ne sera pas plus mal. J’aurais l’attention du bel homme en ville. Il sera rien que pour moi.  Surtout à l’arrière de sa voiture... D’ailleurs, lorsqu’il mentionne ce qu’il me fera, des décharges électriques traversent mon corps en entier. Déjà que j’avais chaud à nous imaginer, là je bouillonne! Je me mords la lèvre inférieure.


-Si tu continues à me parler comme ça, je te traîne de force dans ta voiture!


Je rigole. Je pense que s’il continue je vais franchement le faire!
Max me dit que nous pourrons aller dans un endroit tranquille. Charmeuse, je souris enjoleusement.
-Ça me va. J’ai bien hâte de voir. Par contre, je ne suis pas sûre que nous ne ferions que profiter de la vue…


Je menace le père de mon fils après qu’il m’ait tapé une fesse. Du moins, je le menace pas dangereusement, c’est plus pour le taquiner. Je me venge en tapant à mon tour sa fesse. J’affiche un air fier en le voyant faussement choqué.


-Dans les dents! On récolte se ce que l’on sème!


Nous éclatons ensemble de rire. J’adore cette complicité qui s’installe entre nous. Je me rends compte à quel point notre relation a évolué avec le temps. Il faut dire que l’arrivé d’un enfant dans nos vies nous a beaucoup changé et pour le mieux. Nous avons tellement mûris.


-Moi aussi j’adore ça mio caro.


Je m’esclaffe de rire alors que Max alors que ses mains sont toujours posées sur mes seins. Toute excuse est bonne pour toucher ma poitrine avec lui.


-À moins que tu ne veuilles que j’aille une poitrine aussi énorme que Lolo Ferrari. Mais je vais me contenter de celle que j’ai déjà à la place. Puis, je sais que tu aimes mes seins comme ils sont et moi aussi d’ailleurs! Alors je ne vois pourquoi je les changerais!


Max retire ses mains de ma poitrine pour les porter à la sienne. Je rigole de bon coeur.


-J’ai surtout peur que tu finisses par préférer ta poitrine à la mienne. Tu imagines comment ce serait triste! Surtout que je sais que tu adores ma lingerie et que tu t’amuseras à me la piquer.


Je réponds au rire de Max. Ça me fait tellement de bien de déconnecter de la réalité et passer du temps ensemble comme un couple. En parlant, de couple, mon coeur s’arrête en entendant les mots: «amoureuse, petite copine».  Puis, mon rythme cardiaque s’accélère considérablement. Je suis euphoriquement heureuse d’entendre ça. Plutôt que d’abord par répondre verbalement j’attrape le visage du père de mon fils entre mes mains. Je l’embrasse avec tellement d’amour. C’est plus facile d’agir que de parler. Je presse mon corps contre le sien. Il faudrait sérieusement un compteur de baisers que nous échangeons durant cette soirée! Je profite encore quelques secondes de pourchasser sa langue avec la mienne avant de doucement me détacher. J’esquisse un sourire fendu jusqu’à mes oreilles.


-Oui Maxence! Je suis ta petite copine. Donc toi aussi tu es mon petit copain. Tu es l’homme de ma vie. C’est avec toi que je veux construire une famille. Du moins, je crois que nous en sommes déjà une avec Giovanni.


Je plonge mon regard dans le sien. C’est le meilleur anniversaire que je puisse espérer. Je suis vraiment émue par la situation. Je crois que nous faisons bien de définir ensemble ce que nous sommes. Parce que nous sommes un couple! Mon coeur bat à la chamade.


-Ti amo…


Ça y est. Je lui déclare mon amour dans ma langue d’origine. Je trouve qu’ainsi ça plus d’impact et surtout plus de signification pour moi. Oui c’est ça. J’aime Maxence, mon schtroumpf, mon dieu, mio caro, mon amour, le père de mon fils… Je veux vivre le restant de mes jours à ses côtés à élever nos futurs enfants. Nous méritons d’avoir une histoire heureuse nous aussi. J’approche mon visage du sien. Je tourne légèrement la tête pour lui murmurer au creux de l’oreille.


-J’ai hâte de te montrer à quel point je t’aime ce soir…


Je lui lèche son lobe d’oreille avant de le lui mordiller.


J'attire Max par la main vers l’attraction en la voyant au loin. Je le remercie de payer mon entrée et nous voilà devant le premier miroir. Un qui déforme nos têtes. Je rie de bon coeur en entendant les références à Alice aux pays des merveilles.


-Alors devriez-vous fuir avant que je ne vous rattrape pour que je ne coupe moi-même votre tête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est mon anniversaire! (pv Maxence)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Love NewYork :: La belle ville de New York  :: Les Hamptons  :: 
  • Luna Park
  • -