I Love NewYork

Vous rêvez de vivre une vie pleine de rebondissement ? New-York est là pour vous offrir cette chance... Saurez vous prendre les bonnes décisions au bon moment ?
 

Partagez | 
 

 C'est mon anniversaire! (pv Maxence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Jeu 18 Oct - 15:12

« Tu ne vas pas le regretter vraiment. » Je souris en coin, de savoir qu'elle est de capable de nouveau me laisser manipuler ses beaux et longs cheveux c'est vraiment une marque de confiance. Je pensais pas qu'elle me dirait oui.

« On doit essayer de tenir encore au moins une heure avant le passage voiture... » Je dois dire que j'adore l'allumer et voir que ça lui fait de l'effet et même qu'elle se languisse vu que moi-même je ne suis pas insensible a mes idées et j'ai hâte de passer du temps avec elle, seulement la nous devons encore nous retenir. Ce ne sera que meilleure plus tard.
« Je n'ai pas dans l'idée de profiter seulement de la vie... c'est juste un plus. » Ajoutais-je alors que nous parlons toujours de la balade en voiture qui nous attend une fois partie d'ici ensemble.

J'adore entendre ce petit surnom qu'elle prononce si bien dans sa langue.

« Tant mieux alors, parce que je t'aurais vraiment pas soutenu la dedans, je t'aime comme tu es au naturel, une plastique fausse ce n'est pas ce qui te mettrait le plus en valeur ! » Je fais un sourire rassuré de ce qu'elle me dit, mais quand j'entends la suite je ne peux que partir aux éclats de rire, moi enfilant sa lingerie... ce n'est pas mal comme réplique. « Tu n'aimerais pas me voir dedans ma puce ? » Je vais passer mes index au niveau de mes mamelons sur mon corps et sortir ma langue pour faire l'aguicheur mais tout en riant de nouveau ensuite.

On pourrait penser que je suis pressé de lui demander de mettre un nom sur nous, mais j'ai besoin de me rassurer et de savoir que je ne suis pas seul à me dire qu'on forme un couple. Avec beaucoup de femmes je n'ai jamais voulu mettre de nom à nos relations, mais avec elle c'est différent. Je veux simplement qu'elle soit mienne, qu'on fasse les choses bien et surtout qu'on avance. Je prolonge amoureusement son baiser m'amusant à pourchasser sa langue dans sa bouche la serrant dans mes bras doucement. « Oui nous sommes une famille, mais je voulais être sûr de savoir que nous étions sur la même longueur d'onde, parce que je ne supporterais pas de te voir dans les bras d'un inconnu... je veux seulement que tu sois mienne. » Je la regarde avec énormément de tendresse, je n'ai tellement plus envie de perdre de temps avec elle.

« Ti amo anche io. » J'espère ne pas me tromper sur les mots que je me décide à utiliser ce soir. Je veux la surprendre encore un peu plus.

Je la regarde dans les yeux quand son visage approche du mien, je pensais qu'elle allait m'embrasser mais non elle fait pire, elle me titille et me fait une promesse que je sais qu'elle va tenir. Mon lobe d'oreille c'est vraiment mon point faible, l'un des endroits qui a agi le plus sur mon anatomie d'homme. Du coup je suis haletant et la repousse doucement. « Si tu connais ici, je vais pas pouvoir me retenir bien longtemps de te coincer quelque part... après les salles aux miroirs si tu veux on va dans le coin en voiture dont je ne parlais... » Je lui fais cette proposition que l'on attend tous les deux depuis nos retrouvailles, c'est dur de vraiment s'amuser quand on ne pense qu'a se retrouver nu pour se faire mille et une choses.

« Oh non pas ça, par pitié ma reine... » Dis-je en riant avant de rapidement passer devant plusieurs miroirs qui font des effets différents, mais je n'en profite pas, je prends la fuite en fait pour me cacher un peu plus loin et pouvoir lui faire peur quand elle débarquera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 19 Oct - 6:59

-J’espère… Par contre je te préviens, tu m’aides à défaire les nœuds que tu m’auras faits!


Ce serait trop facile d’accepter simplement qu’il me fasse une tresse. Il faut que j’ajoute quelques conditions. Sinon ce n’est pas drôle! Mais reste que ça prouve à quel point je fais confiance à Max. Peut-être partagera-t-il ses connaissances de tressage de cheveux à Giovanni? Et qu’à son tour il me coiffera.

Je grogne presque parce que cette balade est très aguicheuse. S’il n’était que de mes pulsions, il y aurait bien longtemps que nous aurions entamé une partie de jambes en l’air!

-Et si on ne peut pas tenir une heure? Qu’est-ce qui arrive?
Je souris malicieusement. Je compte bien tenir jusqu’à là parce que je m’éclate à la fête foraine avec le père de mon fils. Je ne veux pas partir tout de suite. Je passe vraiment du temps de qualité et je veux profiter de chaque seconde! Par contre, j’avoue que ça me chauffe cette idée de balade en voiture. L’effet escompté par mon dieu.

Ça me rassure de savoir que Max me préfère au naturel. Puis je vais dire franchement, je n’ai pas du tout envie d’investir une fortune dans une paire de seins de plastique! J’aime ma poitrine actuelle et surtout mon amant qui adore la malmener. Nous rions ensemble aux éclats lorsque j’ajoute de ne pas vouloir me faire voler ma lingerie!

-Vois-tu… Nous n’avons pas la même taille. Étrangement, tu as les épaules légèrement plus larges que les miennes… J’aurais peur que ma lingerie déchire au prix qu’elle coûte.

Je me tords de rire à voir la tête qu’il fait avec les index sur ses mamelons. Cet homme a le tour pour me faire rire. J’ai mal au ventre tellement je rie. J’ai du mal à reprendre mon calme. Je réussis tout de même après quelques secondes.

-C’est qu’avec cette tête je retire ce que j’ai dit! Tu prends tout ce que tu veux! Tant que je te voie porter ma lingerie.

J’ai littéralement le meilleur anniversaire du monde! Maxence me dit que je suis sa petite copine, je suis tellement euphorique que je l’embrasse. C’est plus facile agir que parler parce que ça impliquerait réfléchir. Tout ce que je veux là tout de suite c’est sentir ses lèvres contre les miennes. J’aime que nous définissions ensemble ce que nous sommes. Nous sommes rendus à cette étape dans notre relation, être un couple. Mon cœur tambourine tellement fort à cette idée. Je pourrais à présent dire officiellement dire que le père de mon fils est également mon amoureux. Je caresse tendrement son visage alors qu’il est si près du mien lorsqu’il dit veut que je sois sienne.
 
-Je te l’ai déjà dit je l’ai toujours été…
Je me perds dans les magnifiques prunelles vertes de mon petit copain. Je fais référence à la nuit de nos retrouvailles lorsque, après avoir fait l’amour, il m’avait avoué qu’il aimerait que je sois sienne et je lui avais répondu que je l’avais toujours été.
Je lui dis que je l’aime dans ma langue d’origine. Puis, il me répond qu’il m’aime aussi en italien. Je me sens fondre. Je suis désolée aux gentes dames qui avaient l’œil pour Maxence, je ne le partage pas! Je suis égoïste le concernant! Je plaisante. Je ne suis pas jalouse à ce point. Quoique si je le voie avec une jolie jeune femme je serai en droit de me poser des questions…
Je lui susurre dans le creux de l’oreille des mots qui ne le laissent pas indifférent. Surtout que je m’attaque à son lobe d’oreille. Je me recule un peu pour le regarder fixement dans les yeux. J’esquisse un sourire malicieux, vainqueur en entendant sa proposition.

- Tu crois que je répondrais non à ça?


Je rigole doucement. J’enroule mes bras autour de son cou pour presser encore plus son corps contre le mien.

-On y va quand tu veux!


Se contenir dans un lieu public ça demande un lieu surhumain. Seulement ne pas s’embrasser ce serait la fin du monde! Pour nous empêcher tous contacts physiques, il nous faudrait qu’il y ait une loi pour nous l’interdire. Même là, je doute qu’elle soit respectée…

-Viens par ici!
Je rie en entamant ma course pour rattraper l’homme. Je le suis passant devant différents type de miroirs. Je suis bien trop occupée à pourchasser Max que je ne prends pas le temps d’observer leur effet. Puis, je finis par perdre de vue mon petit copain. Je retrousse le nez. Comment a-t-il pu disparaître ainsi? Je continue mon chemin à la recherche de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Dim 21 Oct - 21:05

« Un coup de ciseaux et le tour est joué ! » Dis-je en riant alors que je suis persuadé qu'elle se demande si finalement elle fait bien de vouloir me laisser ses cheveux. Bien sûr je ne risque pas de lui couper sa belle crinière brune, mais j'aime bien m'amuser sur les mots.

« On verra bien, mais il faut essayer... » Dis-je sans grande conviction vu que j'ai vraiment du mal à me retenir de l'emmener déjà très loin d'ici pour me retrouver juste en tête à tête avec elle.

« Je suis déçu, tu ne penses qu'au prix de ta lingerie ? Ce n'est pas bien de pas partager... » Je lève les yeux au ciel, c'est vrai que nous n'avons pas du tout le même physique et qu'il serait dommage de lui abîmer sa belle et douce lingerie. « Ne t'en fais pas je vais m'en acheter à ma taille ! » Je prolonge encore le délire en m'amusant sur mon corps, je vois bien que je la fais rire à outrance, mais j'adore l'entendre rire. Ça me manquait tellement. Et le pire c'est qu'elle finit par m'autoriser à piocher dans sa lingerie, je fais les gros yeux l'air choqué. « Non mais je ne suis pas un gars facile moi ! » Je prends une posture qui fait un peu homme gay et je finis par partir en éclats de rire.
Je n'avais pas été aussi bien depuis un moment.

Cassie a toujours été mienne, elle me l'a avoué le soir de nos retrouvailles, seulement j'avais besoin de me rassurer, et de la rassurer aussi en lui parlant de ça ce soir. Je ne voulais pas qu'elle pense que je puisse profiter d'une soirée pour lui faire l'amour et que quand je la retrouve je change de discours. La au moins je sais que nous sommes sur la même longueur d'onde et que l'écriture de notre histoire d'amour reprend sur les pages blanches du livre de notre vie.

J'entends bien qu'elle serait prête à quitter le lieu finalement maintenant pour que je la conduise à la voiture et surtout au lieu dont je parlais également, seulement je préfère encore attendre et aller faire un tour dans les salles des miroirs. Je finis par la laisser et me cacher un peu plus loin et quand je la vois s'approcher, je vais aller derrière elle et mettre les mains sur ses yeux pour lui cacher la vue. « Devine qui est là.. » Dis-je sensuellement à son oreille pour ne pas qu'elle se mette à crier, en même temps je pense pas qu'un inconnu s'amuserait à ça avec elle, et elle doit se doutait que c'est moi le grand fou qui joue. « J'ai trouvé un miroir sympa... » Dis-je alors que je libère ses yeux pour amener mes mains au niveau de sa taille, je vais coller mon bassin contre ses fesses pour lui faire sentir mon érection. Elle peut découvrir un miroir banal qui ne change absolument rien, je vais poser ma tête sur le côté de la sienne et remonter mes mains sur sa poitrine pour lui saisir par dessus son vêtement. « De tous les miroirs c'est celui que je préfère regarder... tu es tellement magnifique. » Une main glisse sur son short au niveau de son intimité et fait des mouvements par dessus. « Que dirais-tu d'aller rejoindre la voiture ? On reviendra un autre jour avec une ceinture de chasteté et des menottes a mes poignets.... » Je dois dire que la ce soir c'est mal parti pour résister. Je lui dépose des baisers sur le cou et mes caresses sur son corps par-dessus ses vêtements se font plus pressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Ven 26 Oct - 0:21

Je fronce les sourcils lorsqu’il laisse suggérer de passer un coup de ciseaux dans mes cheveux! 


-T’oserais pas! Tu sais que tu le regretterais assez vite!


Je dis ces mots sur un ton outré. Je sais que Maxence plaisante et qu’il cherche à me faire réagir. Le pire c’est que ça marche! J’ai mordu tellement facilement à l’hameçon. Je roule les yeux avec un air d’exaspération tout en riant un bon coup. Qu’est-ce que je ferais sans le père de mon fils?


Nous discutons de ma lingerie. D’ailleurs je pense à celle que je porte actuellement. Mon petit copain aura le plaisir de la découvrir lorsque nous serons seuls. Sauf que là nous parlons de la lingerie que Max pourrait porter. Je ne peux m’empêcher de m’esclaffer à l’entendre divaguer comme ça. 


- Je te jure que je partagerais si je le pouvais! Mais ça se voit bien que ce n’est pas toi qui achète de la lingerie. 


Il ajoute qu’il en trouverait à sa grandeur. Suspicieuse, j’arque un sourcil. 


-J’ai bien hâte de voir ça! Tu pourras défiler pour moi avec un magnifique soutien-gorge en dentelle. 


Puis, je me tords de rire en voyant comment Max s’amuse avec son corps. Je me résigne en lui autorisant de prendre ma lingerie. J’ai l’impression de ne pas avoir autant rigoler depuis un sacré moment! Ça me permet de me détendre et passer du temps de qualité avec mon amoureux. Ça m’a tellement manquée sa manière de me rendre le sourire dans les moments difficiles. Peut-être qu’au fond j’ai toujours su que nous étions fait l’un pour l’autre. 
J’imite la posture de l’homme. 


-En es-tu sûr?


Je rapproche mon visage du sien. Je le fixe malicieusement. Mes yeux se baissent pour regarder ses lèvres. J’imagine leur goût en me mordant la lèvre inférieure. Je relève les yeux pour me perdre dans ses prunelles émeraudes. 


-Tu es sûr d’être un gars facile lorsque je me ferai le plaisir de me rappeler ton goût?...


Je souris malicieusement. Ma glisse de son cou jusqu’à son pectoral. J’ai envie de rendre l’attente de la rencontre de nos corps encore plus insupportable qu’elle ne l’ait déjà. J’échange un dernier regard avec l’homme de ma vie avant de doucement me détacher. Mon rire se joint à l’homme. 


Je lui avoue lui être sienne. Depuis le début de la soirée, nous clairons plusieurs détails. Nous nous admettons des vérités capitales si nous voulons établir une relation solide. Ainsi, nous pouvons avancer main dans la main. Notre avenir c’est de construire une famille ensemble et de la voir s’épanouir. C’est ce que nous souhaitons le plus au monde...


Alors que je poursuis Maxence dans la salle des miroirs, je le perds de vue. Je tente de le retrouver. Puis finalement c’est lui qui me retrouve! Il se place derrière moi en posant ses mains sur mes yeux. J’esquisse un sourire d’amusement.  Je reconnais la voix suave du père de mon fils. Sa manière sensuelle de me demander de deviner qui c’est me fait frémir. 


-La reine d’Angleterre?


Me voilà avec la vue libérée. Je découvre devant moi un miroir normal. J’admire l’image qui se reflète. Moi avec mon diadème sur la tête et Maxence avec son magnifique visage bienveillant. J’adore nous regarder. Je frisonne en sentant ses mains se poser sur ma taille. Ma poitrine se soulève lorsqu’il colle son érection contre mes fesses. Un creux dans mon estomac se forme. Je suis du regard dans le miroir ses mains qui grimpent mon corps pour saisir ma poitrine. Chaque parcelle de ma peau se fait électrisée. Je suis tellement envieuse de lui. Je veux encore plus de ses caresses. Je ne peux m’empêcher de commencer à mouiller. Je tourne la tête vers lui pour regarder l’homme. Pour ensuite admirer à nouveau le reflet devant moi. Le père de mon fils peut lire tout le désir qui hante mon âme quand je suis avec lui. 
J’aimerais répondre après son compliment, mais je perds le contrôle de moi-même aux mouvements sensuels que mon intimité reçoit par dessus mon short. Je soupire de plaisir en basculant la tête.  Je tente d’étouffer mes autres gémissements en me mordant la lèvre inférieure. Il ne faut pas oublier que nous sommes sommes dans un endroit public et je ne veux pas attirer l’attention sur nous! Mon corps tremble à cause de ma retenue. J’aimerais me laisser aller, mais ce n’est pas le lieu pour ça! 
J’ondule mon bassin pour frotter mes fesses contre son érection pour l’empirer. 


Je voudrais encore répondre, mais mon amant intensifie ses caresses! Surtout qu’il dévore de baisers mon cou: mon péché mignon! C’est à croire que Maxence connaît chaque zone érogène de mon corps. Mon cœur tambourine dans ma poitrine. Je tente encore d’étouffer mes gémissements, mais j’ai vraiment du mal! Même que quelques uns ont réussi à s’échapper. Je tente de reprendre le contrôle de ma respiration qui se fait haletante. Je tourne ma tête vers Max. 


-Oui allons à ta voiture... Je ne peux plus me retenir...


C’est au tour de mon corps se tourner totalement vers l’homme. Je l’embrasse envieusement. Une main agrippe ses cheveux et l’autre se pose sur son membre dure sur lequel j’exerce une pression pour le rendre encore plus désireux. Je mets doucement fin à ce baiser sauvage. 


-Peut-être qu’avec la ceinture de chasteté nous serons capable de nous retenir... Je me ferais un plaisir de te menotter la prochaine fois. Quoique tu pourrais me donner des idées ainsi. 


Je le regarde avec une lueur de défi alors que la pression que j’applique sur son sexe s’intensifie. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Sam 10 Nov - 18:11

Je prends plaisir à m'amuser longuement avec Cassiopéa. Nous rigolons d'un rien et surtout nous savons ne pas tout le temps nous prendre au sérieux. J'ai pu lui faire comprendre par mes bêtises et mon rire que jamais je ne pourrais lui couper sa ravissante crinière de déesse. Pour moi une femme aux cheveux courts n'est pas véritablement une femme. C'est plutôt un tue l'amour. Alors pas de risque que je détruise cette image qu'elle m'offre d'elle. C'est tellement sexy quand elle détache ses cheveux devant moi avant d'agiter ses magnifiques boucles. Elle a une façon bien à elle de les mettre encore plus valeur. Puis ma main se sentirait bien nue si elle ne pouvait pas glisser entre ses mèches de cheveux pendant que je l'observerais allongée tout contre moi. « Je vais prendre soin de tes cheveux mon ange. »

Parler de Lingerie aussi est un amusement, on s'y prend facilement au jeu et puis on rigole tellement. D'ailleurs après ça nous avons un rapprochement des plus tentateurs, mais la encore on finit par reprendre nos esprits  et continuer la visite de la fête foraine. Je pense tout de même à lui faire une blague un de ces quatre avec des sous-vêtements, seulement elle ne sait pas encore ce qui l'attend, et je ne risque pas de porter les siens ce serait trop facile. La surprise doit être inattendue et spectaculaire !


Joueurs comme nous sommes, la salle aux miroirs devient rapidement un terrain de chasse pour nous. On se taquine à nouveau et je m'éloigne pour mieux la surprendre quand elle arrive dans ma direction. Je lui cache la vue pour faire appel a ses autres sens. « Juste elle... » Dis-je avant de partir aux éclats de rires. Je lui libère la vue, pour la conduire face à un nouveau miroir, un miroir tout simple, sans artifices d'ailleurs. Et la elle peut nous regarder ensemble. Nous seulement tous les deux face à nos reflets. Mes mains sur sa taille, je peux voir sa poitrine bouger au simple contact de mon érection sur son fessier. Je pensais pas que je lui ferais autant d'effets, mais vu l'effet qu'elle me procure en même temps ce n'est pas étonnant. Un sourire coquin apparaît alors sur mon visage. « Je crois que nous sommes insortables ma déesse. » Dis-je dans un murmure avant de lui saisir la poitrine de mes délicates mains. J'aurais tellement préféré faire ça chez elle ou chez moi, dans un endroit ou j'aurais pu faire plus devant un miroir pour me délecter de toutes les sensations qui suivraient. Mais ce n'est que partie remise parce que me connaissant je nous ferais ce plaisir charnel à tous les deux. Je ne serais pas obligé de la caresser par dessus, je pourrais faufiler ma main sur son intimité directement et voir son visage changer de façade, la regarder s'abandonner à moi en direct et qu'elle puisse le voir tout autant.
D'ailleurs je me retiens d'aller plus loin, je veux pas me retrouver en cellule loin d'elle et gâcher sa soirée d'anniversaire, parfois j'aime prendre des risques, mais quand ils sont vraiment mesurés.
Je sens ses fesses sur mon érection et je laisse échapper un petit gémissement de plaisir. Mon sexe se sent vraiment très à l'étroit la ou il se trouve.
Plus elle me tente et plus je vais la tenter, mes caresses sont d'une intensité... et puis mes lèvres accompagnent mon envie en l'embrassant dans le cou. Je sens mon cœur battre à une telle vitesse, il faut vraiment que je me calme, que je nous calme, mais j'en ai pas envie. Quand je suis dans ses bras j'ai juste envie de m'abandonner et qu'on s'offre du plaisir. Elle finit par me freiner, elle est à bout elle aussi.

Mes mains toujours autour de sa taille, elle est maintenant face à moi, je laisse échapper un soupire quand elle me tire les cheveux et un second sous la pression que je ressens. Heureusement qu'elle m'embrassait vu que ça à pu atténuer le bruit. « Stop, ne dit plus rien, tu m'excites trop la bébé et je n'ai pas envie de jouir dans le caleçon. » Je vais me montrer complètement honnêtes envers elle, je suis à deux doigts de céder, c'est tellement dur de résister en même temps.

Lui prenant la main je l'entraîne rapidement hors du manège, puis même hors de ce lieu pour rejoindre ma voiture. Je n'ai pas eu le temps de lui avoir une grosse peluche, mais c'est la dernière chose qui me vient à l'esprit en même temps. J'ai une priorité plus importante et elle commence par un grand S et termine par exe. Quoi de mieux que d'aller au bout de nos caresses, de nos envies...
Le parking est plein de voitures, il y a vraiment du monde ce soir, mais rapidement je retrouve ma super BMW noire qui nous attend à la place ou nous l'avions sagement laissé. J'hésite à grimper à l'avant avant elle et nous amener loin ou alors l'inviter directement à l'arrière ou nous serrions entourés de vitres teintées pour continuer de nous enflammer.

Je prends qu'une seconde pour réfléchir et finalement j'opte pour l'arrière, je vais récupérer une couverture que j'ai dans le coffre pour la faire passer sur les deux fauteuils de l'avant et cacher le milieu, pour que du pare brise on ne puisse rien voir de ce que nous pourrions faire à l'arrière de la voiture. Je vais ensuite bien refermer derrière nous et laisser tomber la clef de la voiture sur le siège à l'avant.

Nous sommes maintenant juste tous les deux à l'arrière, je la dévore du regard et prenant sa jambe, je vais la faire glisser sur mes genoux pour mieux lui caresser.
« Tu m'excuseras pour le lieu et la vue mais la je suis incapable de conduire... j'ai l'impression qu'il va creuser un tunnel pour sortir la tête du noir... » Je parle de mon sexe, mais elle a du le voir surtout que l'érection est toujours aussi voyante et importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopéa Lazio
Avatar : Andrea Tovar
Messages : 133
Date de naissance : 21/08/1997
Age : 21
Métier : Étudiante
Coeur : Les hommes de ma vie: Maxence & Giovanni

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Aujourd'hui à 4:43

-Heureusement! Je ne l’aurais pas pris sinon!

Une chose est sûre, j’aime beaucoup trop mes cheveux pour les couper! Du moins, il aurait moyen de joliment les coiffer quand même! Mais je ne crois pas que ce serait le cas si Max passait un coup de ciseaux dedans! Je sais qu’il plaisantait, mais tout de même! On ne touche pas mes cheveux comme ça!
Quoique, j’adore quand Max y passe ses doigts. Ça me procure de délicieux frissons à chaque fois.

Une autre chose que je ne changerais pas, c’est la grosseur de ma poitrine! Mon amoureux me le fait bien comprendre! Pour rester dans le même sujet, nous divaguons à propos de la lingerie. Comme quoi, on ne s’ennuie jamais tous les deux ensembles. Surtout dans cette salle aux miroirs.
Alors que j’étais à la recherche de mon copain, celle-ci me rattrape. Il me cache la vue. J’éclate de rire jusqu’à ce que mes yeux soient libérés. Je nous découvre devant un miroir tout simple. Je nous observe. J’adore nous regarder. Je suis dans les bras de celui que j’aime. Que demander de plus?
Puis là je sens quoi contre mon fessier? J’ai le souffle coupé. Il bande déjà celui-là? Quoique, à voir comment nous nous chauffons depuis le début de la soirée je dirais que c’est normal. Ma poitrine se soulève. Ses mains qui prennent le contrôle de mes seins n’arrangent en rien à ma situation! Mon intimité devient brûlante de désir alors qu’il se fait sensuellement caresser. Pour également le tenter, mon bassin ondule sur son sexe pour accentuer son état. En retour, je reçois des caresses d’autant plus intenses. Heureusement qu’il y a Max pour me retenir tellement je tremble sous de tels sensations. Voilà longtemps que cette chaleur qui s’était installée dans mon bas ventre a pris possession de tout mon corps!
Étouffer ses gémissements de plaisir est une véritable torture sous les doux baisers de mon amant qui me chatouillent le cou. Cet homme affaiblit tous mes sens. Il a une telle emprise sur moi.
Maintenant face à lui, je peux l’embrasser à ma guise. Pendant ce baiser, je sens qu’il gémit avec ma main qui lui tire les cheveux et l’autre qui s’occupe de mon membre. Si nous étions seuls, j’aurais intensifié chacun de mes gestes, seulement le père de mon fils me dit d’arrêter. Je ne peux pas m’empêcher de sourire malicieusement. J’avoue que ça me rend fière de constater que j’ai un tel effet sur lui. Avec chacune de mes mains, je serre ma prise une en le guettant. Le faire réagir une dernière fois avant de se retrouver dans la voiture.
-Tu ne perds rien pour attendre mio caro
Main dans la main, je suis le père de mon fils hors du manège. Tant pis la fête foraine, nos corps sont trop en manque pour le moment. Ils ont besoin de se retrouver. Cette attirance nous pousse à toujours vouloir nous réunir.
Une fois à l’arrière de la voiture, cachée par la couverture, mon cœur bat à cent milles à l’heure sous le regard prédateur de Maxence. Je frisonne sous ses caresses qu’il exerce sur ma jambe. J’éclate de rire à ce qu’il me dit.
-Ce n’est rien pour le lieu. Tout ce que je voulais c’était de me retrouver seule avec toi… J’ai tellement envie de toi…
Je m’approche de mon copain. Je m’assois en califourchon sur lui. Mon regard passionné se perd dans celui de mon partenaire. Je lui mordille la lèvre inférieure.
-Je peux l’aider à trouver à la lumière à celui-là…
Je susurre ces mots en frottant doucement sa douloureuse érection avec ma main. J’esquisse un sourire envieux. La soirée ne fait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxence Kensington
Avatar : Colton Haynes
Messages : 658
Date de naissance : 13/04/1995
Age : 23
Habitation : Une villa avec ma mère
Métier : Étudiant
Coeur : Cassiopéa, la mère de mon fils.

|Identity|
Citation:
Relations:
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   Aujourd'hui à 17:42

Ce soir nous avons fait que nous chauffer mutuellement, parler d'amour aussi, pour mieux nous situer dans notre histoire, mais ensuite c'est devenue encore plus brûlant. Au point de ne même plus pouvoir se retenir de se toucher. Et encore nous avons limité à part dessus les vêtements, mais l'intensité était tellement présente que nous terminons à l'arrière de ma voiture.

Je ne peux que m'excuser pour le lieu, je ne suis vraiment pas en état de conduire, et je pense qu'elle est tout autant pressée que moi d'assembler nos corps pour nous unir encore et pour un moment qui nous plongera en plein cœur de la constellation.

Ayant sa jambe sur la mienne alors que je la dévore du regard tout en me mordant la lèvre, je lui caresse cette dernière de façon explicite. Je l'écoute me répondre et ce que j'entends me fait grandement sourire. « Nous sommes seules ma déesse d'amour... » Dis-je avec sensualité alors qu'elle se retrouve sur moi à califourchon. Mes mains glissent sur ses cuisses et vont même se poser sur ses fesses que je presse alors que nos bouchent se touchent. La sentir me mordiller la lèvre me fait monter mon excitation qui est déjà bien haute à ce moment-là.
Je me sens complètement à sa merci quand elle parle de lumière et que sa main me caresser mon érection toujours par-dessus mes vêtements. « Il est tout à toi ma chère... » Dis-je dans un murmure, c'est à peine audible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est mon anniversaire! (pv Maxence)   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est mon anniversaire! (pv Maxence)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Love NewYork :: La belle ville de New York  :: Les Hamptons  :: 
  • Luna Park
  • -